Le gardien des Lions Khadim Ndiaye se porte bien. Remplacé à la 68e minute de Burkina-Sénégal (2-2), mardi dernier, après qu’il s’est blessé à la tête en cognant son poteau, il a été évacué dans une clinique de la capitale burkinabé où il a subi des examens. Il a repris l’avion pour Dakar avec ses coéquipiers et devrait se rendre ce jeudi à l’Institut Pasteur pour son traitement.

Mais avant de quitter Ouaga, hier, il s’est entretenu au téléphone avec son père, Amadou Anta Ndiaye. «Quand j’ai grondé Khadim pour lui faire comprendre qu’il ne devait pas prendre ce risque en cognant le poteau, vous savez ce qu’il m’a répondu : ”J’étais conscient que j’allais cogner le poteau de la tête, mais j’ai pris ce risque pour mériter de porter le maillot national”.»

Le père de Khadim Ndiaye confie que son fils est très peiné par l’issue du match.

Devant les Étalons au tableau d’affichage, les Lions ont été rattrapés à quelques minutes de la fin du match. Sur un coup franc d’Alain Traoré, Pape Seydou Ndiaye, le remplaçant de Khadim Ndiaye dans les buts du Sénégal s’est troué avant de prolonger le ballon au fond de ses filets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here