Accueil Non classé Keita Balde, le diamant brut brille dans les derbys

Keita Balde, le diamant brut brille dans les derbys

0

Spécialiste des derbys, Keita Balde compte bien s’illustrer dans le duel entre l’AS Monaco et l’OGC Nice, à l’occasion de la 21e journée de Ligue 1 Conforama (mardi, 21h).

“Il prendra son temps mais on croit en lui”: l’entraîneur de l’AS Monaco Leonardo Jardim doit encore polir son attaquant sénégalais Keita Balde, transcendé par les derbys et qui pourrait s’avérer décisif mercredi dans la nouvelle confrontation face au voisin de l’OGC Nice.

Dans son ancien club de la Lazio Rome, Balde (22 ans) a laissé une image mitigée, celle d’un footballeur doué, capable de faire gagner un derby contre la Roma (3-1) grâce à un doublé, le 30 avril dernier. Celle aussi d’un homme en conflit avec sa direction, capable d’aller au clash pour partir.

Arrivé finalement à l’AS Monaco, Balde -“sans accent mon nom de famille”, précise-t-il- a déjà une vie bien remplie. Après être entré très jeune à la Masia, le centre de formation du FC Barcelone, il a choisi l’exil pour Rome et la Lazio, à 16 ans.

“Parfois, c’est bon le changement, assume-t-il. Après sept ans (au Barça, ndlr), il me fallait le faire. Si je n’étais pas parti, je ne sais pas si j’aurais débuté en Série A à 18 ans. Cela aurait été très difficile pour moi. J’aurais dû faire quoi ? Prendre la place de Messi ?”

Après une saison en Primavera (équipe réserve), Balde a “saisi (sa) chance sans plus la lâcher”. Jusqu’aux 16 buts de la saison dernière, “dans un championnat très tactique, où l’organisation défensive est plus forte”, analyse-t-il. “Mais ici, c’est plus rapide. Les contacts sont plus costauds. Demandez à Falcao!”

Objectif “15 buts”

“En Italie, avec dix buts, on est un bon attaquant, poursuit l’international sénégalais. Ici, mon objectif, c’est quinze buts et autant de passes décisives.”

Il n’en est qu’à cinq de chaque. Mais ses deux dernières passes remontent à mardi dernier, déjà pour le derby, en Coupe de la Ligue face à l’OGC Nice. Il jouait côté droit.

“C’est plus un joueur de couloir qu’un avant-centre”, souligne Leonardo Jardim, après sa difficile prestation contre le Montpellier HSC (0-0) samedi, seul en pointe. “Il a donné son maximum dans un match compliqué, estime Kamil Glik. J’ai joué contre Keita en Italie (le Polonais était au Torino, ndlr). Je préfère l’avoir avec moi. Mais avec ses qualités de vitesse et sa force physique, il peut encore mieux faire en France.”

Installé en Principauté avec sa compagne, la mannequin italienne Simona Guatieri, Balde semble épanoui. “Mon adaptation n’a pas été difficile. Le groupe est mixte et bon. Je m’entends bien avec tout le monde. J’aime rire, mettre la musique dans les vestiaires. Et puis, Monaco est à côté de l’Italie. La vie est très bonne”.

“Signer ici, le meilleur choix”

De son côté, Jardim apprécie son engagement. “C’est un gentil garçon, sans problème, lance-t-il. Il est jeune, travailleur. Bien sûr, il doit être plus décisif. Il a une grosse marge de progression”. L’entraîneur portugais “croit en son avenir”.

Il lui trouve même une circonstance atténuante: “Il a eu presque trois mois de vacances, et aucune pré-saison. Cela n’a pas été bon pour lui.” D’où un retard à l’allumage et une UEFA Champions League ratée. Mais Balde considère qu’il traverse “actuellement un bon moment et continue de progresser”.

“En Italie, j’avais une mauvaise pression, accorde-t-il. Signer ici est le meilleur choix que je pouvais faire. Je veux bien travailler, bien faire sur le terrain. Après, viendra, ce qui viendra.”

C’est-à-dire le Mondial en Russie cet été, où le Sénégal affrontera la Pologne de Glik et la Colombie de Falcao. Puis, avant le terme de son contrat en 2022, un possible transfert dans un club plus huppé.

“Je suis concentré sur l’AS Monaco, rétorque-t-il. Mais bon, lors du dernier entraînement, je ferai un bon tacle à Glik et ça ira”, plaisante-t-il.

Avant ça, place au derby, sa spécialité, de Rome à la Côte d’Azur…