Déçu mais pas abattu. En dépit de l’amertume de l’élimination cruelle lors de la dernière journée de la phase de poules du Mondial 2018, Kalidou Koulibaly se tourne résolument vers le futur de l’équipe nationale. Le défenseur des Lions appelle ses coéquipiers à la remobilisation afin d’aborder sous de bons auspices les prochaines échéances notamment la CAN 2019 dont les éliminatoires vont se poursuivre dès le mois de septembre.

L’élimination prématurée du Sénégal du Mondial, une grosse déception ? 

C’est une déception pour tout le monde. Pour tout le continent, pour tous les sénégalais. Parce qu’il y avait moyen de faire quelque chose de bien avec la prestation qu’on a fournie contre la Colombie. Comme on l’avait dit, la coupe du monde, c’est aussi les détails. On a perdu sur des détails. Et je crois que, malgré tout, on peut être fiers de nous. On a montré de belles choses même si on est éliminés. Surtout qu’on l’a été pour deux cartons jaunes… ça rend encore l’élimination plus amère. On pouvait faire mieux.

Qu’est-ce qui a été déterminant dans ce match contre la Colombie ? 

On a fait un bon match. La Colombie ne s’est pas procurée d’occasions. Elle n’a pas tiré une seule fois au but dans le jeu. Ils ont marqué sur un coup de pied arrêté. Nous, de notre côté, on a eu des occasions qu’on a essayé de marquer. Malheureusement, on n’a pas pu les mettre au fond. C’est dommage. On a fait un super match.

L’équipe mettra sans doute du temps pour se remobiliser… 

Je crois qu’on doit digérer parce qu’il faut reconnaître que c’est difficile de sortir comme ça. Personne n’était prêt à quitter de sitôt la coupe du monde. C’était quelque chose d’important pour nous. On a beaucoup travaillé pour en arriver là. Sortir comme ça, ça fait énormément mal. Mais, on essayera de digérer ça. Après, on verra. Le plus important, c’était de bien représenter le Sénégal et l’Afrique. Malheureusement, on n’a pas pu continuer à le faire.

Estimez-vous que le fond de jeu du Sénégal est acceptable ? 

Sur les trois matches, on a montré de belles choses. Le fond de jeu était là tout comme la combativité et l’abnégation. On a montré la valeur du football sénégalais. Toutes les équipes nous craignaient. Même la Colombie nous a craints. C’est dommage qu’on n’a pas pu concrétiser nos occasions ; mais, je suis fier de mes coéquipiers parce qu’on a fait une super coupe du monde. Tout le monde était dans un bon état d’esprit. Maintenant, il va falloir digérer ça.

 À votre avis, quel sera l’avenir de cette équipe du Sénégal ?

On verra. Pour l’heure, on va d’abord digérer cette déception. C’est un peu trop pour en parler. Il y a des échéances qui doivent arriver. Il y a une qualification à la Can à prendre. Je pense que ce sera un objectif pour nous dans le futur. On doit continuer avec cette génération-là. Elle a prouvé qu’elle est capable de bonnes choses. Il y aura aussi une autre coupe du monde dans quatre ans, même si celle-ci n’est pas finie. On va digérer. On va un peu penser à ce que nous avons fait. Même si on a fait des choses positives. Le coach a été très bon dans ses paroles. Moi, je suis fier d’être sénégalais.

L’humilité dont vous avez toujours fait montre ne vous a-t-elle pas joué un mauvais tour ? 

Non du tout. On a respecté toutes les équipes. On était humbles avec tout le monde. Mais c’est dommage. L’humilité était la base parce que tout le monde a fait des efforts pour tout le monde. On a vu keita Baldé, sadio Mané et ismaïla sarr revenir dans notre surface de réparation pour défendre. Même ceux qui étaient sur le banc ont donné à 100%. Il n’y a que l’humilité qui fait ça. C’est la première coupe du monde pour nous tous.
Quelle a été l’ambiance dans les vestiaires après cette défaite ? 

C’était difficile. Il n’y a que le coach qui a essayé de nous remonter le moral. il y a eu beaucoup de déception mais on essaie de faire avec. C’est la vie. C’est le football. Il est cruel parfois. Mais, il faut faire avec et regarder devant.