Aujourd’hui capitaine du Racing Club de Strasbourg (Ligue 1 française), l’international sénégalais, Kader Mangane, a livré ses regrets dans Sofoot.

Agé aujourd’hui de 34 ans, Abdou Kader Mangane refait sa carrière de footballeur professionnel à Sofoot.com. Dans un entretien accordé à ce site, l’international sénégalais parle de ses expériences en Suisse, France, Arabie Saoudite, Angleterre. Dans ce parcours, l’actuel capitaine du Racing Club de Strasbourg (Ligue 1 française) n’a pas eu que des moments de bonheur. “En France, j’ai franchi un cap supplémentaire. À Lens d’abord, en 2007-2008, puis à Rennes où j’ai passé quatre très belles années. J’ai beaucoup progressé lors de mon passage dans ce club. On m’a fait confiance, on m’a confié le brassard de capitaine, j’ai beaucoup joué, côtoyé de très bons joueurs. J’ai joué plusieurs matchs européens. Mon vrai regret, c’est de ne pas avoir remporté la Coupe de France en 2009 face à Guingamp (1-2), même si je n’avais pas disputé la finale”, raconte-t-il.

A cet échec, s’ajoute celui de sa découverte de la Premier League anglaise avec Sunderland, en janvier 2013: “Je n’ai joué que deux matchs… C’est un peu un regret de ne pas avoir davantage goûté à la Premier League, c’est vrai. C’étaient les choix des deux entraîneurs que j’ai eus (Martin O’Neill puis Paolo Di Canio, ndlr). Sportivement, cela aurait pu mieux se passer. Mais on apprend d’autres choses. J’étais habitué à jouer davantage. Là, j’ai dû gérer le manque de temps de jeu, alors que je faisais le maximum à l’entraînement. C’est enrichissant humainement, même si on préfère être sur le terrain. Il faut toujours ressortir des choses positives.” Après cette parenthèse qui aurait pu lui permettre de mieux s’exposer, l’ancien joueur de Neuchâtel Xamax (Suisse) prend la direction de la Turquie. “À Erciyesspor, j’ai beaucoup joué la première saison, moins la seconde. C’est pourquoi j’ai pensé que c’était le moment de revenir en France. J’ai pu signer à Ajaccio, mais on a été relégué”, explique-t-il. Après le purgatoire des Corses, le Sénégalais signe en Alsace et aide le club (Strasbourg) à accéder dans l’élite à l’issue de la saison 2016-2017.

Le natif de Thiès (le 23 mars 1983) revient donc dans un championnat (Ligue 1) qu’il avait quitté à l’été 2012 pour rejoindre Al-Hilal, en Arabie Saoudite. “J’avais envie de découvrir autre chose. On m’a fait une belle proposition, je l’ai acceptée. Al Hilal est un grand club, j’ai découvert un autre pays, une autre culture. Je ne suis pas resté très longtemps, puisqu’au bout de six mois, j’ai été prêté à Sunderland”, narre l’ancien pensionnaire de l’Us Rail (Thiès) et de BSC Young Boys (Suisse). Malheureusement pour lui, l’aventure a pris la tournure que l’on connaît.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here