PARTAGER

Son nom est bien connu de par ses prouesses dans la Super League suisse des U18. À 17 ans, Dan Assane Ndoye fait son trou à Lausanne-Sport en League 1 suisse

Dan Assane Ndoye, une étoile qui monte, illuminant les couloirs de Lausanne-Sport. Né le 25 octobre 2000 à Nyon à 30 kilomètres de la capitale suisse, pays de naissance de sa mère. De père sénégalais et de mère helvète, Dan, jeune attaquant d’à peine 17 ans, brille en Super League suisse des U18. quand il déposait ses valises à Lausanne-Sport, le jeune homme n’avait que 12 ans. «C’est ici que j’ai fait mes classes.

Le club m’a repéré lors d’un mini-championnat national. Sachant que je pourrai lui être utile et comme le football reste une passion pour moi, je n’ai pas hésité à déposer mes bagages à Lausanne- Sport où je me suis bien intégré », raconte Dan Ndoye. Pétri de talent, le jeune Sénégalo- suisse nourrit l’espoir de devenir un jour un professionnel du football de renom à l’image des grands joueurs au monde. «Mon rêve le plus cher est de devenir footballeur professionnel, parmi les meilleurs de ma génération et j’y travaille», confie-t-il.

Et de lancer tout de go : «Je veux même remporter la Coupe du monde». Avec les Lions ou avec la sélection suisse ? Il répond : «Vous savez, moi, je ne fais pas de fixation sur la Suisse ou le Sénégal, même si je suis partagé entre deux cultures, celles de ma mère et de mon père. Je prie que le Bon Dieu fasse le meilleur pour moi. Le moment venu, je vais choisir. Chacun de mes parents occupe une place essentielle dans ma vie».

Depuis 2012 et sa première année à Lausanne-Sport, le garçon, du haut de son 1m78 ne cesse de poser des jalons, imposant le respect et convaincant son staff de ses qualités incontestables. «J’ai connu Dan, il avait 12 ans. Je retiens son sérieux, son courage et sa passion pour le football. C’est un garçon qui a la tête sur les épaules», témoigne son entraîneur Sébastien Bichard. «Je vois chez lui ce que je ne vois pas chez les autres. Il est intraitable en jeu de corps, percutant, très offensif, avec une bonne marge de  progression. Sa technique en mouvement et sa vitesse font qu’il a une créativité spécial», reconnaît Sébastien Bichard. «Il a quelque chose que les autres n’ont pas. Le jour où Dan prendra conscience de son potentiel, il fera très mal», soutient l’entraîneur des U18 de Lausanne-Sport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here