PARTAGER

Auteur de son 2e but en L1 ce week-end, Ismaïla Sarr ajoute son nom à ceux de Mbappé et Karamoh, déjà bien connus des grands clubs européens.

Première minute de jeu face à Saint-Étienne, candidat à l’Europe. Mais Imaïla Sarr n’est pas du genre à faire la différence selon le classement des équipes auxquelles il fait face. Seul dans l’axe, à 25 mètres des buts, le jeune milieu offensif de 19 ans s’est d’abord débarrassé du marquage de Jordan Veretout d’un subtil crochet avant de déclencher une énorme frappe et d’inscrire son second but de la saison. Depuis le début de l’exercice, Philippe Hinschberger considère que son jeune protégé sera bien l’un des artisans du maintien de son équipe dans l’élite. Les chiffres ne lui donnent pas tort.

Beaucoup de talent et de la maturité

Dans le jeu, Ismaïla Sarr apporte vitesse et percussion à une équipe qui doit souvent faire sans le ballon (avec 41,7%, Metz est l’équipe qui affiche le plus faible taux de possession en moyenne en Ligue 1, ndlr). Souvent lancé en profondeur, le natif de Saint-Louis, au Sénégal, est également habile lorsqu’il part avec le ballon dans les pieds. Technique et audacieux, il fait partie des 20 meilleurs dribbleurs du championnat et créer énormément de mouvements. Alors qu’il cumule déjà 24 matches dans l’élite (15 titularisations), l’enfant de l’Académie “Génération Foot” est un élément indispensable du club lorrain.

[fbvideo link=”https://web.facebook.com/galsensports360/videos/1855442411335349/” width=”620″ height=”350″ onlyvideo=”1″]

Mais au-delà des éléments techniques qui en font un joueur très prometteur, Ismaïla Sarr dégage surtout une maturité impressionnante pour son jeune âge. Arrivé l’an passé au FC Metz, le jeune Sénégalais s’est imposé dans un contexte pourtant peu favorable. “Nous sommes vigilants dans l’accompagnement mais il arrive très bien à se prendre en charge, explique Sébastien Muet, formateur du club. Il se passe beaucoup de choses autour de lui mais ça aussi il le gère très bien“. Avec 1487 minutes jouées depuis le début de la saison, Ismaïla Sarr est le jeune de la génération 98 le plus utilisé en Ligue 1 devant Yann Karamoh (1408) et Kylian Mbappé (892).

Avec Mbappé et Karamoh, ces trois là impresionnent l’Europe

Si ses statistiques ne sont pas encore tout à fait à la hauteur des meilleurs de sa génération, Ismaïla Sarr est très présent dans le jeu. Parmi tous les jeunes joueurs nés en 1998 et après dans les 5 grands championnats, le Messin est tout simplement celui qui crée le plus d’occasions pour son équipe.

PS Sarr

Si son activité est donc prégnante dans le jeu, Ismaïla Sarr doit encore passer un cap dans le geste décisif. “C’est un garçon très talentueux à qui on doit donner de la sérénité, abonde Sébastien Muet. Il dégage beaucoup d’enthousiasme. À mon sens, il a une énorme marge de progression qu’il doit exploiter“. Avec Kylian Mbappé et Yann Karamoh, la Ligue 1 place trois jeunes (nés en 98 et après) dans le top 7 des joueurs plus décisifs en Europe.

Tout comme Monaco avec Mbappé et Caen avec Karamoh, le FC Metz espère conserver son joyau. Un désir qui ne peut assurément pas être assouvi en cas de descente. Le maintien en Ligue 1 passe de toute façon quelque part dans les pieds d’Ismaïla Sarr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here