Recrue estivale du PSG, Idrissa Gueye est entrain de poursuivre sa carrière en Ligue 1 après avoir fait un passage en Angleterre.

Né à Dakar, Gana Gueye a rejoint l’institut Diambars très jeune. C’est dans ce centre qu’il a été formé pour ensuite devenir professionnel des années plu-tard. Mais Gana a un vécu dans cet univers qui l’a forgé à redoubler d’efforts et travailler dur pour réussir.

La fragilité du physique mesure le chemin parcouru par l’actuel milieu de terrain du PSG. Gana raconte les difficultés qu’il a rencontré pour mériter cette gloire footballistique. Aujourd’hui il fait partie des meilleurs milieux défensifs au monde.

« Je suis quelqu’un qui ne lâche rien. J’étais le plus petit de ma promotion, de taille, de poids de tout. Donc il fallait que je bosse plus. Je n’aimais pas perdre et j’ai été éduqué comme çà par mes parents, en plus Diambars nous a cultivé cela. » a-t-il déclaré dans une interview accordée à Assane Thiam de Pro-Direct Soccer.

Je me rappelle mes premières années je ne jouais pas parce que j’aimais plus jouer au foot que défendre. Par la suite j’ai compris que pour percer il fallait que je change ma façon de jouer au football, être plus dur sur l’homme, travailler un peu plus. Du coup je me suis mis à bosser, même pendant mes vacances. »

A 30 ans, le milieu est arrivé à maturité. D’ailleurs lors de la dernière victoire du PSG en Ligue des champions, Idrissa Gana Guèye faisait partie des meilleurs hommes de Tuchel. Il était associé à Paredes dans l’entrejeu parisien. L’ancien joueur d’Everton a évolué plus haut que son partenaire argentin et s’est montré précieux dans la construction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here