A la 7e place à 12 points du podium, Hatayspor club promu cette saison réussit de bonnes notes. Transféré dans ce club en aout passé, Mame Biram Diouf a réussi son pari après avoir été libéré par Stoke City. Le deuxième meilleur buteur du club raconte la vie en groupe aprés 31 matchs disputés.

Dans une interview avec le site turc SH, l’attaquant de 33 ans a parlé de la belle saison de Hatayspor à quelques matchs de la fin. “Bien sûr le football est un jeu d’équipe, comme vous le savez, vous êtes heureux si l’équipe gagne et vous êtes heureux si vous aidez l’équipe à gagner. Je suis également heureux. Je me suis toujours concentré sur cela et j’ai essayé de contribuer à améliorer l’équipe. Si nous gagnons, nous sommes heureux en tant qu’équipe, si nous perdons, nous sommes malheureux en tant qu’équipe” insistant sur l’apport du collectif sur les bons résultats obtenus.

Mame Diouf est le 2e meilleur buteur du club (15 buts), 3e meilleur de la SuperLig à 3 longueurs du leader. Cette saison, il a réussit à deux reprises le doublé et est le meilleur buteur sénégalais de cette ligue. “Si vous jouez au football et que vous êtes en avant, bien sûr, ce que l’on attend de vous, ce sont des buts et des scores. Je suis très heureux de pouvoir aider l’équipe de cette manière.  Je fais aussi partie de l’équipe, j’essaie de gagner ensemble et d’être heureux ensemble.” Notons qu’il occupe la 9e place des meilleurs buteurs africains en Europe, il est le seul sénégalais d’ailleurs.

Pour le reste de la saison, Hatayspor qui a plus gagné que perdu cette saison veut encore des victoires pour , qui sait terminer sur le podium. L’ancien joueur du Jaraaf ne va pas dévoiler l’objectif mais ne se privera de rien. “Nous avons vu à quel point les objectifs vont augmenter lorsque nous sommes ambitieux en tant qu’équipe et nous voulons gagner plus. Jouer ensemble, être une équipe, apprendre. Que nous nous battions pour la même équipe nous a apporté du succès” affirme t’il.

Son contrat court jusqu’en juin prochain. Il dispose d’un option de prolonger pour un an. Pour le moment, Mame aime bien la province turque Hatay, une région limitrophe de la Syrie. “Je visite Hatay chaque fois que j’en trouve l’occasion. Partout où nous allons, les gens veulent offrir quelque chose, ils sont très sympathiques. Je suis heureux.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here