PARTAGER

Après avoir connu les affres de la deuxième division allemande avec Hanovre, Salif Sané va tenter de se stabiliser en Bundesliga suite à la montée de son club. Auteur de 3178 minutes en 38 matchs, le milieu de terrain sénégalais aura la lourde tâche de stabiliser l’entrejeu de 96 pour donner de l’allant à ses partenaires.

Son aventure allemande a viré au cauchemar en 2013 quand il a décidé de quitter Nancy pour franchir un palier avec Hanovre dans la rugueuse Bundesliga. Salif Sané a malheureusement vu son temps de jeu flancher de 3060 minutes à 1404 minutes. Cet apprentissage du championnat allemand a coïncidé avec la chute d’Hanovre en Bundesliga 2. Le club va recoller à nouveau avant de se retrouver encore dans le purgatoire. Et, le natif de Lamont a dû batailler ferme pour aider son club à retrouver l’élite du football allemand. En 38 apparitions toutes compétitions confondues, Salif Sané a joué 3179 minutes. Dans le jeu, il s’est montré intraitable sur la ligne médiane de son équipe. Athlétique, il a récupéré beaucoup de ballons tout en restant généreux dans l’effort. Ses 58% de tacles et 32 duels gagnés dont 10 aériens en moyenne par match ont fait de lui un maillon essentiel de la tour de contrôle d’André Breitenreiter, l’entraîneur d’Hanovre. D’ailleurs pour la presse allemande, Sané est l’un des joueurs qui font toujours du bien à leur équipe. Son importance dans le dispositif de l’équipe du Nord de l’Allemagne n’est pas étrangère à la montée de celle-ci en Bundesliga.

Pourtant, tout n’a pas été rose pour lui. Après avoir impressionné toute l’Allemagne à ses débuts, le milieu de terrain sénégalais s’est montré moins présent dans le jeu de 96. Sa palette était plus étroite même si le joueur n’a pas perdu son impact défensif. Pendant la dernière saison, Salif Sané a brillé comme jamais sur les différentes pelouses allemandes. Ses performances avaient convaincu la presse locale qui l’élevait au rang de «phénomène» de l’entrejeu de son équipe. Malgré une saison plombée par des blessures, le jeune frère de Lamine Sané étalera son impressionnant volume de jeu avec la même régularité pendant des mois. Bien qu’il ait connu des creux au cours de la précédente saison, le joueur formé en Gironde est parvenu à scorer 3 fois délivrant un caviar. Ainsi, après avoir retrouvé à nouveau l’élite du football allemand, Salif va tenter de s’offrir un nouveau souffle. Lui qui a valsé entre le haut niveau et le bas de l’échelle. À l’orée de la prochaine saison qui s’annonce rude, le l’international sénégalais aura une autre carte à jouer. Sa mission principale consistera à donner de l’élan à son équipe. Évoluant souvent en essuie-glace devant la défense, sa participation dans les relances mais surtout son coup d’œil seront d’un grand apport. Ce, pour faire l’unanimité autour de lui afin de tirer l’attention de grosses écuries européennes. Cela pourrait lui ouvrir les portes de la Premier League surtout que certains observateurs estiment que le championnat anglais lui est taillé sur mesure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here