Pour sa deuxième titularisation de la saison, seulement, Idrissa Gueye a livré une nouvelle prestation aboutie, à l’occasion de la victoire du PSG à Metz (0-2), vendredi soir. Avec le Sénégalais, Thomas Tuchel tient enfin un profil capable d’équilibrer son milieu de terrain.

A peine arrivé, déjà adopté ? Cible prioritaire du Paris Saint-Germain cet été, après un transfert manqué l’hiver dernier, Idrissa Gueye a été arraché à Everton pour environ 32 millions d’euros (hors bonus), pour venir garnir l’entrejeu parisien, qui a manqué cruellement de profondeur la saison dernière. Et après des vacances prolongées en raison du brillant parcours du Sénégal en Coupe d’Afrique des nations (défaite en finale face à l’Algérie), “Gana” a su rapidement prendre ses marques. Au point que Thomas Tuchel ne puisse déjà plus s’en passer ?

“C’est la troisième fois en quatre matches qu’on ne prend pas de but, on n’a jamais perdu notre organisation. Idrissa Gueye nous apporte quelque chose de spécial dans cette optique”, soulignait le coach allemand à l’issue de la victoire de son équipe à Metz (0-2), vendredi, pour le compte de la 4e journée de Ligue 1. Il faut dire qu’après des débuts prometteurs le week-end dernier contre Toulouse (4-0), l’ancien Lillois a une nouvelle fois fait beaucoup de bien dans l’entre jeu parisien.

Sa faculté à récupérer un nombre incalculable de ballons (19 récupérés contre Metz), à couvrir le terrain, ajouté à sa justesse technique ou encore ses courses vers l’avant, le Lion de la Teranga, qui fêtera ses 30 ans en septembre prochain, n’a pas perdu de temps pour démontrer ce qu’il pouvait apporter aux champions de France en titre. Sa complémentarité et sa bonne entente avec Marco Verratti, ainsi que le harcèlement systématique sur le porteur du ballon, laissent également augurer de bonnes choses pour la suite. Après avoir longtemps cherché la perle rare, les pensionnaires du Parc des Princes l’ont peut-être enfin trouvé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here