Fans de football, vous aimez tenter votre chance de temps à autre en misant sur votre équipe préférée ? C’est une autre façon d’aborder le jeu et de vivre les rencontres sur le terrain. L’immersion est différente, plus prenante et intense. Tant que cette pratique reste modérée et réfléchie, vous pouvez tout à fait parier de manière raisonnable durant les matchs. Qui sait, il se pourrait que la chance vous sourie un jour !

Pour cela, vous avez intérêt à suivre de près les différents matchs des équipes concernées, l’évolution de leurs joueurs, leurs challenges passés et actuels, etc. Consulter les cotes peut aussi vous être très utile. En bref, il s’agit de bien préparer vos paris pour miser intelligemment. Un minimum de recherches et d’analyses est indispensable.

Et aux côtés des paris sportifs autour du foot, avez-vous déjà essayé la loterie ? C’est une autre forme de jeu de hasard, qui peut elle aussi demander une certaine pratique. Contrairement à ce que l’on croit, il existe des techniques pour augmenter vos chances de gagner. L’une d’elle est d’utiliser l’algorithme de Stefan Mandel, un mathématicien roumain a remporté 14 fois le jackpot.

Un algorithme basé sur les travaux de Fibonacci

Dans les années 1960, au cœur de la Roumanie communiste, le jeune Stefan Mandel survivait à peine avec un salaire mensuel de 360 lei (environ 70 euros). Pour sortir de la misère, il a mis à profit son don naturel pour les mathématiques.

C’est ainsi qu’il a développé pendant des années un algorithme de sélection des chiffres du loto. Basés sur les travaux de Fibonacci, ses calculs permettaient de trouver 5 des 6 numéros gagnants d’une loterie. Ainsi, les chances de toucher le jackpot passaient d’une sur plusieurs millions à seulement quelques milliers.

Après avoir remporté la loterie locale grâce à son algorithme, Mandel a enfin pu quitter la Roumanie en quête de jackpots plus importants.

Exploiter une anomalie dans certaines loteries

Le mathématicien a alors vagabondé pendant quatre années en Europe. Perfectionnant ses calculs, il s’est notamment aperçu d’un fait intéressant. Dans certaines loteries, le nombre total de combinaisons possibles est nettement inférieur au montant du jackpot. Une excellente faille à exploiter !

Prenons l’exemple d’une loterie où vous devez choisir 6 numéros entre 1 et 40. Cela donnerait 3 838 380 combinaisons possibles. Imaginons ensuite que le jackpot soit de 10 millions d’euros et le prix du ticket de 1 euro. En théorie, vous pourriez alors acheter un ticket pour chaque combinaison, en ayant la certitude de réaliser un bénéfice important. Cela même après déduction des impôts.

Par la suite, Mandel a réuni les fonds nécessaires auprès de milliers d’investisseurs pour jouer aux loteries présentant cette anomalie. Quelques années plus tard, il a même mis au point un système d’automatisation complet. C’est de cette façon que le mathématicien de génie a remporté 14 fois le jackpot dans diverses loteries, dont 12 en Australie et au Royaume-Uni.

Comment gagner au loto avec l’algorithme de Mandel ?

Maintenant, vous êtes certainement curieux de savoir comment vous pourriez appliquer cette technique pour vos propres tentatives à la loterie. Cet article détaillé vous explique comment gagner au loto avec l’algorithme de Stefan Mandel.

Ici, nous allons vous présenter les grandes lignes de la méthode, en 5 étapes :

  1. Calculez le nombre total de combinaisons possibles. Par exemple : 3 838 380 combinaisons s’il faut choisir 6 numéros de 1 à 40.
  2. Trouvez des loteries dont le jackpot est au moins trois fois supérieur au nombre de combinaisons possibles.
  3. Rassemblez suffisamment d’argent pour payer toutes les combinaisons. Recourir à des investisseurs permet de mobiliser davantage de fonds.
  4. Achetez et validez un ticket par combinaison possible.
  5. Remportez vos gains et payez vos éventuels investisseurs.

Les frasques de Mandel ont rapidement attiré l’attention des autorités responsables des loteries. Les Australiens ont même modifié leur loi à plusieurs reprises. À la fin des années 1980, ils ont d’ailleurs interdit les billets imprimés par ordinateur et l’achat en gros de billets par un particulier. Mais cela n’a pas empêché le mathématicien de remporter le jackpot de 38 438 634 dollars australiens dans les jours qui ont suivi ces interdictions. Serez-vous aussi audacieux que lui ?

Article précédentLes “Lions” quittent Vittel pour Osijek
Article suivantPronostic : Pour Mourinho le Sénégal sera premier du groupe H

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here