PARTAGER

En écho au débat sur le renouvellement des instances de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), l’ancien ministre des Sports, Daouda Faye «Vava», se dit opposé à la désignation des membres du bureau. Il dit craindre des risques de division de la famille du football et recommande à l’Etat de mettre en place une législation sportive commune à toutes les fédérations. Une thèse défendue dans le quotidien Vox Populi de ce mardi. «Dans un pays où le chef de l’Etat n’a droit qu’à deux mandants, je ne vois pas pourquoi l’on fait autrement pour les autres secteurs.

Tout est une question de dialogue pour aboutir à une décision uniforme pour toutes les fédérations. C’est ce que je recommande pour le calme avant qu’il n’y ait des compétitions», souligne Daouda Faye. Il recommande aux autorités, en l’occurrence au ministère des Sports, de convoquer une réunion entre les acteurs. «Le Cnoss doit mener cette réforme-là, en définissant les règles d’accès à un organe de direction, le nombre et la durée du mandat, etc. Qu’il fasse des propositions que tout le monde devra appliquer», préconise l’ancien patron du sport sénégalais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here