La pandémie du coronavirus qui sévit dans le monde a touché de plein fouet la FSF. Cette dernière, qui préparait la double confrontation contre la Guinée-Bissau, les 28 et 31 mars prochain, comptant pour les 3ème et 4ème journées des qualifications à la CAN 2021, avait déjà investi 15 millions pour réussir sa mission. Mais cet investissent est perdu aujourd’hui à cause du coronavirus nous révèle Augustin Senghor.

«Nous avions effectivement commencé les préparatifs mais, pour l’essentiel, ce sont les investissements qu’on a faits sur le stade (Lat-Dior) qui ont été assez importants et qui étaient de l’ordre de 10 à 15 millions», a confié le patron du football sénégalais dans les colonnes de Stades.

Officiel- Eliminatoires CAN 2021: La CAF reporte les 3e et 4e journées

Me Senghor de priser : «Il faut noter que les investissements qu’on a effectués au niveau du stade ne sont pas perdus car ça va nous permettre de rehausser le niveau infrastructurel en vue de la mission d’inspection de la CAF pour l’homologation définitive du stade Lat-Dior».

Pour le reste, le président de la FSF d’indiquer : «C’était des réservations (d’hôtel) et des tickets. On n’avait pas commencé les dépenses énormes. Il faut également noter la tournée en Europe du coach (Aliou Cissé). C’est après qu’on aura la facture (de cette tournée)».

Coach adjoint de Aliou Cissé : Youssouph Dabo à la place de Régis Bogaert ?

150 éléments du Groupement mobile d’intervention (GMI) étaient prévus. Auxquels il fallait ajouter 25 policiers en civil, 25 éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP). En plus de 9730 tickets qui étaient prévus pour la commercialisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here