La RDC organisait la première édition du Championnat interscolaire panafricain pour les jeunes de moins de 16 ans fin février. En finale de la version masculine, les Congolais ont dominé les jeunes sénégalais (3-1). Très vite, les images des « jeunes » congolais ont inondé la toile, son capitaine étant pris comme l’illustration d’une évidente fraude sur l’âge de ses joueurs. D’après nos confrères de FootRDC, il y a bel et bien eu quelques irrégularités.

La délégation congolaise a respecté l’une des règles principales de la compétition. L’équipe nationale, version féminine et masculine, était bien composée des joueurs scolarisés dans différentes provinces. Cependant, ils n’avaient pas tous moins de 16 ans. Quelques jours avant la compétition au stade des Martyrs, des provinces sélectionnées ont envoyé leurs équipes pour participer au championnat national à l’issue duquel les joueurs devaient être choisis. Et c’est là, d’après FootRDC, que la gestion s’est avérée limite.

À Kinshasa, les écoles des provinces ont présenté des joueurs d’après les critères communiqués par la Direction technique nationale (DTN) et son partenaire, la Ligue nationale de football des jeunes (LINAFJ). « Quand les équipes sont arrivées à Kinshasa, Linafj a contrôlé au Centre technique. Nous avons exigé que l’identité de chaque élève soit confirmée et qu’une certification du statut d’élève soit présentée », confie un des responsables de la Linafj à FootRDC.

Pourtant, Médard Ludadisu Basilua de Directeur technique National a.i., et Joseph Mukeba Mulamba, Directeur technique National Adjoint en charge de la formation, ont constaté la fraude pour certains élèves présentés pour intégrer la sélection de la RDC pour le championnat panafricain. « La direction technique n’avait plus rien à faire en ayant ces justificatifs, c’était difficile », justifie-t-on. « Certains joueurs n’étaient pas des élèves, » lors de la sélection en provinces.

Un des membres d’une délégation de la province du Haut-Katanga raconte que des plaintes ont été formulées contre les élèves au-dessus de l’âge. « On a trouvé des garçons qui jouent dans des championnats provinciaux, mais qui étaient choisis dans l’équipe. J’étais surpris. » Un technicien experimenté affirmait que la seule « morphologie » écartait certains joueurs qui ont été pourtant retenus.

SourceSennews
Article précédent« Ismaila Sarr sera apte pour venir » : Très bonne nouvelle pour le Sénégal face à l’Egypte
Article suivantLigue 1 (14ème journée): Stade Abdoulaye Wade : GFC/AS Pikine, entrée gratuite, 25.000 billets pour les deux équipes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here