À un mois de la Coupe du Monde 2018, Aliou Cissé a des maux de têtes à cause de l’état du côté gauche de son équipe. En effet, le temps n’a pas donné raison et, comme en mars dernier, le poste de latéral gauche sème encore et toujours le doute.

Situation compliquée des arrières gauches

Le côté gauche du Sénégal n’a jamais été aussi dépourvu. À l’heure actuelle, peu sont les joueurs jouant à un haut niveau régulièrement et capable de postuler à une place en Coupe du Monde. Pape Ndiaye Souaré, ancien taulier du côté gauche, n’a pas pu reprendre sa place à Crystal Palace, suite à l’espoir qu’il avait suscité en mars dernier. D’ailleurs, il ne figure même plus sur les feuilles de matchs. Cheikh Mbengue, ancien postulant régulier au poste, cire le banc du côté de l’AS Saint-Étienne et se trouve en manque de compétition. Adama Mbengue, que l’on croyait prêt pour le Mondial après avoir pallier les absences lors des éliminatoires avec brio, a subi une blessure qui l’a écarté des terrains depuis le mois de janvier. Armand Traoré, sélectionné pour les matchs amicaux du mois de mars, pour la première fois depuis 2013, avait été assez moyen face à l’Ouzbékistan, mais postulait sérieusement à une place en Coupe du Monde, vu qu’il retrouvait du temps de jeu conséquent du côté de Cardiff City. Depuis, il ne joue plus en club. Racine Coly, que l’on croyait s’être révélé à l’OGC Nice, a perdu sa place face à Le Marchand, et ne figure même plus sur les feuilles de matchs.

 

Quelles solutions?

Il reste néanmoins des options, telles que Lassana Faye du Vitesse en Eredivisie, Saliou Ciss de Valenciennes, Ibrahima Mbaye de Bologne ou encore Abdallah Ndour de Strasbourg, à défaut de sélectionner un joueur évoluant sur le continent ou au Sénégal, ce qui serait risqué étant donné le niveau de jeu en Coupe du Monde. Vu la situation, il est plus que probable que d’ici la publication de la liste, la place pour le côté gauche sera réservé à Saliou Ciss ou à Ibrahima Mbaye car ce sont les joueurs ayant le plus d’expérience en sélection, comme en club. Depuis son prêt à Valenciennes, Ciss joue régulièrement après être revenu de blessure, et a même eu l’honneur de porter le brassard de capitaine du club à plusieurs reprises. Il connaît le groupe du Sénégal et a participé à plusieurs échéances avec les Lions, des JO, à la CAN 2017, aux éliminatoires du Mondial. Malgré son match décevant contre le Burkina à Ouagadougou, il représente une des seules options restantes fiables pour compléter le groupe. Mais il sera sûrement en concurrence avec Ibrahima Mbaye, le défenseur de Bologne en Serie A, formé à l’Inter Milan. Mbaye joue régulièrement avec son club, et pourrait amener son expérience tactique de la Serie A, qui est un championnat réputé pour former des défenseurs de qualités. Sa polyvalence pourrait aussi être un atout, vu qu’il est capable d’évoluer sur les deux côtés, dans l’axe et dans une défense à trois. Il a aussi engrangé quelques sélections avec les Lions et donc ne sera pas en territoire inconnu.