PARTAGER

L’international U20, Moussa Koné, arrivé au FC Zurich en 2015, ne joue pas beaucoup avec son équipe mais ne rate jamais une occasion pour montrer son talent de buteur. Ayant joué 60 minutes sur 990 possibles, le jeune attaquant a trouvé le fond des filets à 2 reprises en championnat, soit un but toutes les 31 minutes. Par contre, l’ancien joueur du Dakar Sacré Coeur, a été titularisé à deux reprises en Europa League. Ce jeudi lors de la rencontre face au Steaua Bucarest, il inscrit l’unique but des Suisses dans les dernières minutes et les empêche d’enregistrer une défaite. Dans un entretien avec Galsenfoot.com, Moussa revient sur son début de saison et son premier but en compétition européenne.

Actuellement, comment te sens-tu au Fc Zurich, un an après ton transfert ? 

Oui actuellement, tout se passe très bien. Par rapport à mes débuts ici c’était un difficile. Mais Dieu merci ça va. Il suffit que je continue de bosser et le meilleur viendra.

N’avais-tu pas sauté des étapes, en quittant la Ligue 2 sénégalaise pour intégrer directement la Challenge League ?

je ne dirais pas ça non. Je pense que le rêve de tout joueur aujourd’hui c’est d’aller en Europe et évoluer dans le haut niveau. Donc pour moi c’est juste un problème d’adaptation. Mais si tu trouves le rythme tu verras qu’il n’y a pas une grande différence.

Depuis le début de la saison on a remarqué un faible temps de jeu de ton coté, qu’est ce qui explique cette situation ?

Oui c’est vrai, au début je n’avais pas beaucoup de temps de jeu. Je suis resté 4 matches sans jouer. Je dirais que ce sont les choix du coach. Mais en ce moment je joue des bouts de match et je marque aussi. Je peux dire que je suis sur la bonne voie. Il suffit juste de continuer le travail. Il reste pas mal de matches qui arrivent. Je vais continuer de bosser et m’affirmer aussi.

[fbvideo link=”https://web.facebook.com/14moussakone/videos/989972734446002/” width=”620″ height=”350″ onlyvideo=”1″]

Par contre en Europa League tu étais titularisé à deux reprises avec un but à la clé …

Oui, face au Steau Bucarest c’était ma deuxième titularisation en Europa League et j’ai marqué par la même occasion mon premier but. Donc pour moi rien est encore fait. Il y’a du boulot à faire et lors des prochains matches essayer de rééditer la même performance.

Quand tu as inscrit le but salvateur de ton équipe, qu’est-ce que tu as ressenti à cet instant ?

J’étais trop content d’avoir marqué le premier but de ma carrière en Europa League. C’est un rêve en tant que jeune de marquer dans ces genres de compétition. Donc il faut que je redouble d’efforts pour marquer encore plus de buts. J’espère y arriver.

Tu as trouvé un compatriote Sénégalais au FC Zurich, votre coéquipier Sangoné Sarr. Comment se passe votre cohabitation ?

Sangoné Sarr, franchement c’est un gars super. Il m’a beaucoup aidé dans mon intégration ici. On a aussi une complicité dans le terrain. C’est un joueur exceptionnel, gentil. Je peux dire que c’est grâce à lui que je me suis vite adapter. Il m’a toujours encouragé, soutenu. Je le remercie beaucoup.

[fbvideo link=”https://web.facebook.com/14moussakone/videos/982759061834036/” width=”620″ height=”350″ onlyvideo=”1″]

Quels sont tes objectifs ?

Je veux faire parti des joueurs qui vont marquer ce club, faire parti des meilleurs buteurs du championnat. Je voudrais également décrocher une convocation en équipe nationale A du Sénégal. Le reste viendra tout seul Incha Allah.

Comment trouves-tu la poule du Sénégal pour la CAN 2017 ?

Oui je trouve que c’est jouable. Ce ne sera pas facile car les autres équipes vont nous attendre vu nos performances lors des éliminatoires (6 matches, 6 victoires). Néanmoins il faudra y croire et aussi ne rien laisser. Il faudra que les joueurs donnent tout pour qu’enfin le Sénégal remporte la CAN.

[fbvideo link=”https://web.facebook.com/galsenfootcom/videos/1150704684984482/” width=”620″ height=”350″ onlyvideo=”1″]

Et ton mot de la fin …

Je lance un message aux ASC Yakaar et Grand Yoff qui vont se défier lors des quarts de finale de la zone 7B de l’ODCAV 1, de jouer la rencontre dans le fair play et que le meilleur gagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here