PARTAGER

Auteur d’un excellent début de saison sous les couleurs du FC Fastav Zlin, Dame Diop revit en République tchèque. Le milieu offensif sénégalais se confie à Football365 Afrique.

Dame, tu as quitté le Sénégal il y a plusieurs années maintenant, peux-tu nous raconter ton parcours ?
Mon premier voyage en Europe s’est passé lorsque j’ai été mis à l’essai par le CSKA Moscou. Au début, le choc a été rude. Le jour de mon premier entraînement à l’air libre, à -7, -8 degrés, j’étais frigorifié. J’ai dit à mon agent « je reste pas ici, je rentre » (rires). Je suis bien sûr resté, et ils m’ont testé pendant trois mois, puis m’ont proposé un contrat de six mois avec option d’achat. Mais mon club d’alors au Sénégal a refusé, car ils souhaitaient un transfert sec.

Tu as donc atterri en Arménie…
Oui. J’ai joué deux saisons et demie dans ce pays, principalement au Shirak Giumri, un club qui jouait chaque année les qualifications de Ligue des Champions. Par la suite, j’ai été recruté par le Slavia Prague, où je suis resté une saison et demie. Depuis l’hiver dernier, je joue au FC Fastav Zlin. Cela se passe plutôt bien pour nous cette saison, puisque nous sommes 3emes à 3 points du premier. Nous étions même en tête jusqu’à la 9eme journée.

« JE NE ME SUIS JAMAIS DÉCOURAGÉ »

As-tu connu des galères durant ces années ?
Pas de vraies galères, mais quelques difficutés, qui ne m’ont jamais découragé. Quand j’étais au Slavia, j’ai tout de suite joué 1 ou 2 matchs puis je me suis blessé. Quand je suis revenu en forme, le club avait changé de coach, et je n’avais plus de temps de jeu. C’est pour cela que j’ai résilié le contrat.

Tu ne regrettes pas d’avoir quitté le Slavia ?
Non. Aujourd’hui, ça se passe bien. Grâce à Dieu, les performances viennent.

Quel est ton avis sur le Championnat tchèque ?
C’est un Championnat très physique et assez tactique. Les défenses sont très serrées, avec des joueurs grands, puissants, qui donnent parfois des coups. Il faut être costaud.

« ÉVOLUER DANS UN CHAMPIONNAT PLUS COMPÉTITIF »

Ton avenir, tu le vois dans quel Championnat ?
Je suis jeune, assez talentueux. J’espère prochainement évoluer dans un Championnat plus compétitif. J’ai la polyvalence pour cela : je joue avec les 2 pieds, sur un côté, comme n°10, ou en 2e attaquant comme cette saison. Pour répondre à ta question, je dirais que la France m’attire particulièrement.

L’équipe nationale est-elle toujours un objectif ?
J’ai joué avec l’équipe nationale dans les catégories de jeunes et avec les A’ en 2014, contre la Colombie. A ce moment-là, le coach des A’ était Aliou Cissé. Je suis donc déjà en contact avec le staff. Je ne baisse pas les bras, je vais continuer à travailler pour intégrer l’équipe nationale A.

Tu vis depuis le début de la décennie loin des tiens. Quel lien gardes-tu avec ton pays natal ?
Je n’oublie pas d’où je viens. Presque chaque année, je ramène des ballons et des équipements à mon centre de formation, l’AFSIS de Louga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here