PARTAGER

En manque de temps de jeu au Werder Brême, Fallou Diagne a été prêté par le club allemand au Fc Metz pour une durée de 6 mois avec option d’achat. Présenté hier, le défenseur international sénégalais de 27 ans veut profiter de la deuxième partie de la saison pour se relancer avec le club lorrain.

C’est un retour aux sources. Arrivé au centre de formation du Fc Metz en 2006, en provenance de Génération Foot, avant de disputer 66 matchs entre 2008 et 2012, Fallou Diagne retrouve le club à la Croix de Lorraine 6 ans après. Il y est prêté par le club allemand du Werder Brême jusqu’à la fin de la saison (6 mois) avec option d’achat. Un choix malgré des offres venues de plusieurs pays, notamment d’Asie. «J’avais plusieurs choix entre des clubs turcs, français et même chinois, dit-il. Mais j’avais demandé à mon agent de patienter. Quand le président du Fc Metz m’a appelé, je lui ai dit qu’il n’y avait pas de souci, parce que j’étais redevable au club. Parce que si j’en suis arrivé là, c’est en grande partie grâce à Metz. Même si plusieurs équipes étaient intéressées, j’ai estimé que j’étais redevable au club, compte tenu de tout ce qu’il a fait pour moi. C’est un club qui m’a fait venir du Sénégal et formé avant que j’aille à Fribourg.» En Bundesliga (2011-2014), il avait disputé 57 matches (56 titularisations) et marqué 2 buts, sans compter 3 apparitions en Europa League en 2013.

[themoneytizer id=”9390-28″]

 

Revenu en France en août 2014 au Stade Rennais, le défenseur international sénégalais de 27 ans avait disputé 37 matchs de Ligue 1 en deux saisons (2014-2016). Sa deuxième année en Bretagne a été la meilleure avec 21 titularisations en Ligue 1 et 6 buts toutes compétitions confondues en 2015-2016. De belles performances qui le pousseront à retourner en Allemagne. En juillet 2016, il s’engageait avec le Werder Brême pour un contrat de 3 ans. Mais l’aventure tourne court. En conflit avec le club et son entraîneur qui ne voulaient pas qu’il participe à la CAN 2017 avec le Sénégal, il sera relégué sur le banc, puis envoyé dans l’équipe des U-23. Un épisode qui marque profondément le joueur qui décide d’aller voir ailleurs. «Après ce qui s’est passé, je ne voulais plus rester au Werder Brême. Je ne pouvais pas accepter d’y rester après ce qu’ils m’ont fait. C’est pourquoi, je voulais partir.»

«Après ce qui s’est passé, je ne voulais plus rester au Werder Brême»

En Lorraine où il avait fait ses premiers pas avec l’équipe professionnelle des Grenats en 2008-2009, le défenseur aux 37 matchs de Ligue 1 veut retrouver goût au football et relever des défis. «Je suis venu à Metz pour apporter un plus et faire bénéficier à l’équipe de mon expérience et tout faire pour réussir son maintien en Ligue 1 (le Fc Metz est 19e, après 19 journées, Ndlr). Je suis venu pour me montrer davantage et me relancer. Et personnellement, mon objectif est de faire six mois pleins avec la concentration totale, compte tenu de la situation que je viens de connaitre.» Et dans un environnement familial qu’il connaît si bien, Fallou Diagne voit l’avenir en rose. «Au Fc Metz, je suis chez moi, dit-il. Tous les gens qui sont au centre de formation et dans les bureaux sont sortis pour m’accueillir et me souhaiter la bienvenue. Ils sont tous contents. J’ai une famille française qui est là et que je connais depuis que j’étais à Metz. Tous les dirigeants sont contents de me revoir. C’est une grande fierté d’être revenu à Metz.»

Et dans les six prochains mois, le défenseur international sénégalais sait que «le plus important est ce qu’(il) doit montrer sur le terrain». «Il y a une guerre que je dois faire. Je veux faire plus que ce que j’ai fait à Rennes. Le meilleur reste à venir.» Entre le challenge du maintien en Ligue 1 et son envie de se relancer après une première partie de saison difficile en Bundesliga, Fallou Diagne se présente face à l’un des plus grands défis de sa carrière. Et briller loin du Werder Brême.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here