Edouard Mendy of Stade Rennais FC during the UEFA Europa League 2019/2020 Group Stage match between SS Lazio and State Rennais FC at Stadio Olimpico on October 03, 2019 in Rome, Italy. (Photo by Danilo Di Giovanni/NurPhoto via Getty Images)

Jusqu’à samedi, L’Équipe vous invite à élire votre équipe type de Ligue 1 pour l’année 2019. Poste par poste, à partir de la présélection établie par nos rédactions, c’est à vous de la composer.

2019, c’est bientôt comme Capri. Et quand la fin est proche, c’est qu’il est l’heure de se rappeler aux bons souvenirs de ceux qui ont rendu cette année passionnante, à défaut d’être pleine de suspense. Nos rédactions ont passé en revue les centaines de joueurs ayant foulé les terrains de notre Championnat et ont voté poste par poste. Nous vous proposons d’en faire de même sur le site L’Équipe. La publication de notre onze et de celui des lecteurs aura lieu samedi sur les supports L’Équipe.

Au poste de gardien, il sera difficile pour Benjamin Lecomte de conserver sa place, tant la première partie de saison monégasque a été cahoteuse. D’autant que la concurrence est particulièrement relevée, entre Mike Maignan, élu meilleur gardien de L 1 en mai, Steve Mandanda, revenu cet été particulièrement affûté et auteur d’une phase aller formidable, ou encore le vieux Gato Keylor Navas, venu apporter son expérience de triple vainqueur de la C1.

Walter Benitez (ARG), Nice
Cela n’a pas toujours été le cas mais l’Argentin fait désormais l’unanimité à Nice. Il reste une valeur sûre de notre Championnat à son poste.

Benoit Costil, Bordeaux
Il ne passe quasiment jamais au travers et réussit parfois des performances majuscules, comme le 30 novembre à Reims (1-1). Un taulier, quoi.

Gautier Larsonneur, Brest (L2 puis L1)
Pour sa découverte de la L1, il s’est mis en évidence : c’est le gardien qui a réalisé le plus d’arrêts cette saison, dont certains très spectaculaires.

Anthony Lopes (POR), Lyon
Quelques bévues inhabituelles chez le gardien lyonnais, ce qui ne l’empêche pas de sauver régulièrement une défense souvent à la peine.

Mike Maignan, Lille
Tout simplement élu meilleur gardien de L1 en fin de saison dernière. Depuis l’été, il rayonne un peu moins mais reste à un niveau plus qu’honorable.

Steve Mandanda, Marseille
Revenu affûté après un dernier exercice compliqué, le Marseillais a retrouvé un niveau très élevé, en même temps que l’équipe de France.

Édouard Mendy (SEN), Reims/Rennes
Révélation du poste avec Reims la saison dernière, le gardien sénégalais se montre un peu moins constant depuis son transfert à Rennes.

Keylor Navas (CRI), Real Madrid, ESP/Paris-SG
Il a pour l’instant plus brillé en C 1 qu’en Championnat, et c’est pour aider Paris à passer un cap en Europe qu’il est là. Des débuts convaincants.

Predrag Rajkovic (SER), Maccabi Tel-Aviv, ISR/Reims
Reims avait anticipé le départ de Mendy et recruté le Serbe en amont. Le club champenois ne s’est pas trompé : Rajkovic n’a jamais eu en dessous de 5.

Stéphane Ruffier, Saint-Étienne
Devenu le gardien le plus capé de l’histoire des Verts, Ruffier n’affiche néanmoins pas sa régularité habituelle. Il n’est que 13e aux notes « L’Équipe ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here