PARTAGER

L’équipe nationale du Sénégal s’est reposée sur cinq piliers au cours de ses 14 derniers matchs. Abdoulaye Diallo, Kara Mbodj, Kalidou Koulibaly, Gana Guèye et Mame Biram Diouf forment le socle. 

Un sélectionneur est comme un architecte. Celui qui donne une forme à son œuvre. Ne pas faire un assemblage de bric et de broc. L’association doit être bien réfléchie. Chercher les poteaux qui serviront de supports pour donner une certaine solidité à la base. c’est la même chose qu’en football. un entraîneur conçoit et bâtit son équipe avec des certitudes. Il cherche à trouver le bon équilibre. Aliou Cissé a, de son côté, trouvé cette colonne vertébrale. dans son équipe qu’il «drive» depuis trois ans, le coach national s’appuie sur cinq joueurs qui se dégagent de son groupe. au poste de gardien, en défense centrale, au milieu de terrain et en attaque, il y a des inamovibles.

GARDIEN : Abdoulaye Diallo, l’ange gardien

Il est toujours fidèle à son poste de gardien. Aliou Cissé lui a toujours fait confiance. Depuis les qualifications à la CAN 2017, le sélectionneur national l’a toujours conforté dans ses cages. Diallo a disputé 332 mn durant ces qualifications, soit quatre matchs sur les six. À la CAN, il a joué les matchs les plus «importants» contre la Tunisie (victoire par 2-0, 1ère j.) face au Zimbabwe (victoire 2- 0, 2ème j.) et le quart de finale perdu aux tirs au but contre le Cameroun. S’il a laissé sa place lors des matchs amicaux contre le Nigeria (1-1) le 23 mars dernier à Londres à Pape Seydou Ndiaye avant de revenir reprendre ses buts devant la Côte d’Ivoire le 27 mars (1-1), Diallo a été également laissé au repos contre l’Ouganda en match amical (0-0) le 5 juin à Dakar pour ensuite revenir face à la Guinée équatoriale (victoire par 3-0) pour le compte de la 1ère journée des qualifications à la CAN 2019.

AXE CENTRALE : Un duo KK en béton armé

C’est le secteur défensif où il y a la plus grande stabilité. La défense centrale composée de Kara Mbodj et de Kalidou Koulibaly est toujours au pont à chacune des sorties des Lions pour faire face à l’adversaire. Durant les qualifications à la CAN 2017, ce duo a cumulé 9 rencontres dont 5 pour Kara Mbodj (450 mn). Kalidou s’était arrêté à 360 minutes de temps de jeu. Les «siamois» étaient alignés lors de la Coupe d’Afrique 2017. Si Le joueur d’Anderlecht a disputé tous les matchs de poule, celui de Naples a cédé sa place contre l’Algérie au profit de Cheikh Ndoye. En match amical contre le Nigeria (1-1), c’est Kalidou Koulilaby qui joue sans son complice retenu en France pour des problèmes administratifs. Devant la Côte d’Ivoire le 27 mars 2017, Koulibaly rentre en Italie, Kara joue avec Zargo Touré. Ce sont les seules trois rencontres au cours desquels les deux joueurs n’ont pas formé l’axe sur les 14 dernières sorties des Lions. Le binôme revient contre l’Ouganda et devant la Guinée équatoriale.

MILIEU : Gana, la pierre angulaire

Infatigable travailleur, récupérateur sans relâche, Idrissa Gana Guèye fait un boulot titanesque dans l’entrejeu des Lions. Ce n’est pas pour rien qu’il est l’un des joueurs les plus utilisés depuis l’avènement d’Aliou Cissé à la tête de la sélection. Gana a été aligné cinq fois, soit 423 mn, durant les qualifications à la CAN 2017. Et durant la compétition proprement dite, Gana a foulé la pelouse de Franceville lors de tous les quatre matchs des Lions même s’il a été remplaçant lors de la rencontre contre l’Algérie. Il est entré à la 78ème mn à la place de Pape Alioune Ndiaye. Sinon, devant les Cranes et le Nzalang, il a contrôlé et donné une impulsion au jeu de l’équipe nationale.

ATTAQUE : Mame Biram, toujours devant

C’est le choix le plus contesté ces derniers temps en équipe nationale, mais les stats en termes de titularisations montrent que Mame Biram Diouf est un homme de base d’Aliou Cissé. L’attaquant de Stoke City a joué quatre des six matchs des qualifications à la CAN 2017 avec 357 mn de temps de jeu. Durant la compétition, il a été aligné d’entrée face à la Tunisie et au Zimbabwe avant de céder sa place à moussa Konaté contre l’Algérie. Mame Biram reviendra devant le Cameroum en quart de finale. Contre l’Ouganda et la guinée équatoriale, il a été l’attaquant préféré de Cissé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here