Les matchs de préparation que le Sénégal doit jouer contre l’Ouzbékistan et la Bosnie arrivent au bon moment pour Keita Baldé (AS Monaco) et Ismaila Sarr (Rennes), les deux attaquants devant profiter de ces matchs pour se rappeler au bon souvenir du sélectionneur national, après avoir été absents des derniers matchs qualificatifs pour le Mondial 2018.

Si l’absence du Rennais – contre le Cap Vert à Praia et l’Afrique du Sud en aller et retour – est due à une blessure, ce n’était pas le cas pour le Monégasque qui a été appelé pour les trois matchs.

Keita Baldé, alors en méforme en raison d’une préparation tronquée, avait pourtant débuté contre le Cap Vert (2-0) en octobre dernier, mais son remplaçant ce soir-là, Mbaye Niang (Torino), en a profité pour se montrer dans son meilleur jour, apportant fraîcheur et percussion venus à bout des Requins Bleus sur leurs terres.

Outre cette entrée réussie avec les Lions, alors que plusieurs observateurs n’étaient pas franchement pour sa sélection en équipe nationale, l’attaquant du Torino a profité de la confiance du groupe pour empiler deux rencontres supplémentaires avec les Lions.

Notamment lors de la victoire (2-0) à Polokwane contre les Bafana-Bafana qui a permis aux Lions de composter leur billet pour la Russie.

Il est vrai qu’à cette époque, les relations entre Keita Baldé et le staff technique s’étaient refroidies à cause du geste d’humeur du Monégasque lors de son remplacement à Praia.

Absent de la feuille de match pour la double confrontation contre l’Afrique du Sud (2-0 et 2-1), le Monégasque a assisté à l’éclosion de Mbaye Niang qui prend de plus en de la place dans l’attaque des Lions.

S’il est actuellement revenu en forme avec l’AS Monaco, Keita Baldé doit toutefois s’employer à conforter ses acquis chez les Lions.

Ismaïla Sarr, l’homme en forme de Rennes où il empile, arrive pour sa part au bon moment pour reprendre le wagon avec les Lions.

Le Saint-Louisien sait malgré tout que les places seront chères pour la liste des 23 sélectionnés pour le Mondial, en dépit des bons souvenirs que le staff peut garder de sa dernière sélection, une bonne note avec un but marqué contre les Etalons à Ouagadougou (2-2),

L’ancien pensionnaire de Génération Foot, qui était de la CAN 2017, s’était créé un gilet de sécurité qui a perdu de l’air en raison de son absence dans la Tanière pour cause de blessure.

Sa forme actuelle plaide largement en sa faveur pour occuper l’une des places sur les côtés ou devenir une doublure d’autant plus précieuse qu’Ismaïla Sarr a montré sa capacité à devenir un coéquipier modèle.

Avec sa pointe de vitesse qui fait de lui l’un des footballeurs les plus décisifs de la Ligue 1 française, le Rennais doit pouvoir croire en son étoile qui brillera davantage s’il prenait par le bon bout ces deux matchs de préparation.

Selon le sélectionneur national Aliou Cissé, ces rencontres amicales seront l’occasion de voir les joueurs prêts pour l’aventure en Russie (14 juin au 15 juillet).

Le Rennais, qui fait partie du groupe de performance des Lions depuis la dernière Coupe d’Afrique des nations, sait qu’il fait partie des joueurs que le sélectionneur national a envie de revoir pour avoir une idée exacte de sa liste.

Les Lions, actuellement à Casablanca (Maroc), y joueront ce vendredi un match amical international contre l’Ouzbékistan vendredi, avant de s’envoler pour la France où ils joueront un autre match de préparation contre la Bosnie au Havre, mardi 27 mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here