Le Sénégal jouera son premier match de la Coupe du Monde dans exactement dans 29 jours face à la Pologne. Aliou Cissé, le sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal, a rendu public, en milieu de semaine dernière, sa liste pour la compétition composée de 23 joueurs et 4 réservistes. Les journalistes Mame Fatou Ndoye et Adama Ndione se sont entretenus avec Galsenfoot.com et ont livré leurs appréciations sur la liste et se sont également prononcés sur les chances de l’équipe du Sénégal à la Coupe du Monde.

Quelle appréciation faites-vous de la liste des 23 de Aliou Cissé ?

Mame Fatou Ndoye: C’est une liste sans surprise. Il y’a une ossature qui est là avec laquelle le coach travaille depuis quelques années donc il est normal que l’on retrouve certains joueurs cadres de cette équipe nationale. Par ailleurs, à mon avis, le coach a tenu à récompenser certains joueurs qui n’ont plus la chance d’aller en Coupe du Monde. Évidemment dans une liste il y’a toujours 4-5 noms qui font polémique et cette liste de Aliou Cissé n’échappe pas à la règle. Sur la ligne défensive on s’interroge sur la présence de Saliou Ciss, mais j’imagine que le coach n’avait pas d’autres solutions. Au milieu effectivement il manque un joueur qui est beaucoup plus technique. On a des profils qui se ressemblent plus ou moins, des récupérateurs, physiques, et sont polyvalents. Je pense à Cheikhou Kouyaté et à Salif Sané qui peuvent aussi jouer dans l’axe peut être pour palier à des absences ou à des méformes. Sur le front de l’attaque je pense qu’il y’a des joueurs qui ont été récompensés et à qui il est donné une chance de jouer une Coupe du Monde dans leur carrière. Certainement il ne leur reste plus beaucoup d’années à faire avec l’équipe nationale du Sénégal.

Adama Ndione: Il est clair que le sélectionneur national a opté pour la continuité. Au vu de cette liste, peu de changements ont été opérés par rapport au groupe avec lequel il a travaillé pendant les éliminatoires. Équilibrée ou pas, désarticulée ou pas, la constance dans sa démarche saute à l’oeil. Maintenant on peut se demander pourquoi il n’a pas réussi la greffe qu’il a récemment tentée en essayant des nouveaux comme Santi Ngom, des revenants comme Papi Djilobodji Armand Traoré etc. D’aucuns attendaient une sélection de ne serait-ce que le pensionnaire du Fc Nantes, vu son profil de gauche meneur, et de Ferland Mendy, qui apparemment n’est pas encore “prêt” à jouer pour les lions.

Certains experts trouvent cette liste déséquilibrée, partagez-vous cet avis ?

Mame Fatou Ndoye: Je ne dirais pas que cette liste est déséquilibrée. Il y’a des postes où on est plus fort que d’autres. Il y’a des profils qu’on a moins dans cette équipe que d’autres. Donc pour ne pas parler de déséquilibre je parlerai de la force de cette équipe ça va être certainement sur les cotés, avec la vitesse de Keita Baldé sa percussion et sa technique, la vitesse de Ismaila Sarr, éventuellement Sadio Mané et dans l’axe on aura des joueurs qui peut être ont cette “baraka” pour marquer des buts. Mais à mon avis par rapport à ce que j’ai vu, Aliou Cissé va travailler sur les cotés pour essayer de déstabiliser le bloc adverse et renforcer son milieu avec deux milieux récupérateurs. Maintenant il faut prier pour que la polyvalence dont il fait un atout principal puisse lui servir. Les joueurs dont on craint la santé puissent être là, en forme, au bon moment. Je pense que c’est surtout au niveau des formes ou méformes des joueurs et la manière dont le collectif va être huilé que l’on pourra juger de l’équilibre ou du déséquilibre. Mais je pense que Aliou Cissé par rapport à la CAN 2017 reste fidèle à ses principes de choix.

Adama Ndione: Mon avis personnel est, cependant, que cette liste est désequilibrée. Elle est signe de constance par rapport à ses hommes de confiance, mais elle n’est pas assez homogène. Je la trouve un peu hétéroclyte dans le sens où Aliou Cissé n’a pas apporté les changements espérés. Par exemple, si l’on jette un coup d’oeil sur la défense notamment les arrières latéraux, on ne peut pas faire une sélection avec 3 arrières droits (Gassama Sabaly Wagué) et un seul arrière gauche (Saliou Ciss). Et mieux encore, cette option manque de “courage et d’audace. Parce que Ciss non seulement n’a pas fait une bonne saison, mais qualitativement y avait moyen de trouver mieux. Le sélectionneur a parlé de constance et d’expérience pour parler de la sélection de l’ancien de Diambars, mais n’a assurément pas trop convaincu. Dans l’axe Djilobodji aurait peut-être dû être appelé, en ce sens que seuls 2 défenseurs centraux de métier sont appelés (Koulibaly et Kara) dont l’un n’offre aucune garantie pour le moment du fait de sa blessure, et trois supposés polyvalents (Kouyaté Alfred et Sané).

Souvent critiqué pour ses choix tactiques, pensez-vous que Aliou Cissé pourra offrir de meilleures prestations avec ce groupe ?

Mame Fatou Ndoye: Sur les choix tactiques c’est là où je vais attendre le sélectionneur. On sait qu’à la Coupe du Monde on aura des experts en face, des coachs aguerris, qui ont l’expérience. Quand on pense par exemple au sélectionneur de la Colombie qui n’en est pas à sa première Coupe du Monde. Donc aujourd’hui c’est à ce niveau là que le coach va devoir nous surprendre de la manière la plus positive possible. En étant à la hauteur par rapport parfois à des équations tactiques, dès fois peut être son équipe ne sera pas bien dans le match, trouver des solutions pour contourner. Et à ce niveau là la Coupe du Monde sera une sorte de passage à l’examen pour le coach Aliou Cissé. Je sais que au delà de la motivation, de l’envi des joueurs, l’aspect tactique, les équations, la connaissance seront des atouts très important pour que l’équipe puisse aller le plus loin possible.

Adama Ndione : Que le sélectionneur Cissé puisse offrir de belles prestations avec un tel groupe rien n’est moins sûr. Le Sénégal de Cissé n’a jamais été d’un style football champagne. Aussi, en sélectionnant quatre attaquants de pointe (Sow Diaffra Konaté Diouf), l’option envisageable ressemble à un futur 442. Seulement, Aliou Cissé depuis qu’il est à la tête de l’équipe nationale n’a jamais joué avec deux attaquants de pointe. Baldé Keita ne joue plus, et Henry Saivet, qui aurait pu apporter une touche technique au milieu et éventuellement sur les balles arrêtées, n’a pas été sélectionné. Sadio Mané risque de jouer à gauche, et le flanc droit se disputera surement entre Ismaila Sarr et Baldé Keita. Ce qui fait que soit va vers un milieu bétonné (Gana Kouyaté Ndoye) et un attaquant de pointe, soit avec un 4-4-2 à plat avec Gana / Kouyaté au milieu, et deux attaquants de pointe. Dans l’un ou l’autre cas, le dénominateur commun est l’absence de meneur. Pape Alioune Ndiaye pouvait en être un, mais il n’a pas souvent été bon en équipe nationale.

Il sera très attendu en Russie, quel rôle devrait jouer Sadio Mané dans cette équipe du Sénégal ?

Mame Fatou Ndoye: Pour Sadio c’est l’occasion ou jamais de briller, de porter cette équipe. Je pense que les joueurs ont foi en lui et n’arrêtent pas de le dire. Donc à lui aussi d’engranger cette confiance, de ne pas en faire un fardeau mais une pression positive et de donner le meilleur de lui même. Même s’il ne marque pas qu’il fasse des passes décisives ou qu’il soit à l’avant-dernière passe, qu’il participe au jeu, prenne des initiatives. Qu’il se lâche parce qu’on a besoin d’un Sadio fort de même que Ismaila Sarr, Keita Baldé Diao ou Diafra Sakho. Ce sont des joueurs, qui je pense, peuvent décanter un match. Derrière on a ce qu’il faut pour pouvoir rivaliser. Mais devant aussi il nous faudra des joueurs décisifs, qui ne marqueront pas au bout de 10 occasions mais au bout d’une efficacité parce que ce sera du très haut niveau et les erreurs se payeront cache.

Adama Ndione: Sadio Mané sera certainement la star de l’équipe. Maintenant il ne faudra pas s’attendre à des miracles. Il ne pourra pas tout faire car une équipe ne sera compétitive que quand elle est bien collectivement. Au lieu de chercher les meilleurs 11, il faut chercher le meilleur 11. Sadio Mané sera la locomotive. Va t-il jouer à gauche comme d’habitude ou va Aliou Cissé le faire jouer en meneur puisqu’il s’est passé de Ngom et Saivet ? On ne saura pas tant que le mondial n’a pas démarré. Et seule la réalité du terrain nous en dira davantage.

Quel objectif le Sénégal devrait-il se fixer lors de cette Coupe du Monde ?

Mame Fatou Ndoye: Pour cette Coupe du Monde rien ne nous empêche d’être ambitieux. On a un bon groupe, des joueurs de talents, on attend une confirmation. Cela fait des années qu’on attend qu’ils franchissent un palier c’est peut être l’occasion ou jamais. Je pense que les joueurs sont d’autant plus motivés que ils auront une visibilité médiatique mondiale. Cela peut leur permettre aussi après cette compétition de lorgner sur des clubs beaucoup plus huppés. Maintenant pour être raisonnable si on franchit le premier tour on sera très content. C’est déjà un objectif immédiat, peut être beaucoup plus plausible. Avant de parler de quart, de demi, de finale, passons déjà ce premier tour et après au fur et à mesure on pourra se projeter. Puisqu’on dit que l’appétit vient en mangeant.

Adama Ndione: Les objectifs du Sénégal ne doivent pas être trop ambitieuses. Seul le terrain nous dira si la sélection aura été bonne ou pas. Mais qualitativement l’équipe du Sénégal manque de talents. A part Koulibaly et Mané, la plupart des membres de la sélection ne sont pas des foudres de guerre. Cependant, un mental de gagneur et un excellent état d’esprit peuvent faire la différence en faveur du Sénégal dans cette coupe du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here