PARTAGER

Kara Mbodj a sûrement été l’un des meilleurs Lions de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon. Intraitable en défense centrale où il formait une excellente paire avec Kalidou Koulibaly, l’ancien pensionnaire de Diambars, à défaut de ramener le titre de champion d’Afrique au Sénégal, a logiquement été récompensé par une place dans le 11 type de la CAN. Retour sur le parcours du défenseur d’Anderlecht qui fait désormais partie des meilleurs footballeurs africains. 

Un des premiers pros de Diambars

Arrivé à Diambars en 2004 à l’âge de 14 ans, Kara Mbodj fait partie de la première génération de joueurs issus de l’académie à obtenir un contrat professionnel à l’étranger. En 2010, le natif de Mbour s’est engagé avec la formation norvégienne de Tromso, à l’âge de 21 ans. Avant cela, il aurait pu rejoindre la Jupiler League belge et le club de La Gantoise. «Après avoir passé 5 ans à l’école de football de Diambars du Sénégal, j’ai obtenu un premier essai en Europe à Gand, dont l’équipe première était alors aux moins de Michel Preud’homme. Après deux mois d’entraînement, Bob Peeters, qui s’occupait des espoirs, m’a déclaré bon pour le service. Il a littéralement dit à Ivon De Witte : Vous ne devez prendre qu’un joueur. C’est Kara. Mais le transfert a capoté in extremis. Quelques mois plus tard, je signais mon premier contrat professionnel à Tromso, en Norvège et maintenant, je suis dans le meilleur club de Belgique. Qui est sorti vainqueur de l’histoire», déclarait-il dans un entretien avec Sport Foot Magazine. Dans le froid championnat scandinave, le jeune défenseur effectue trois belles saisons avec 82 rencontres disputées et 9 buts inscrits. Dans l’élite norvégienne avant vu éclore des joueurs comme John Obi Mikel et Mame Biram Diouf qui partirons plus tard en Angleterre, Kara s’impose comme une référence au poste de défenseur.

Une référence en Norvège, sollicité en Angleterre

La preuve, en 3 ans, l’ancien pensionnaire de Diambars est élu deux fois meilleur joueur de Tromso et deux fois de suite 2ème meilleur joueur du championnat. N’avant plus rien à prouver dans le pays de «l’assassin ou visage d’ange», Ole-Gunnar Solskjaer, Kara Mbodj commençait à rêver de championnats plus huppés. Cela tombait au bon moment puisque plusieurs clubs européens étaient à ses trousses, notamment en Belgique, en Allemagne et en Russie. «Snobé» il y a quelques années par La Gantoise, il signe un bail de 3 ans avec Genk pour un montant de deux millions d’euros (1,3 milliard de FCFA). En compagnie de Kalidou Koulibaly, il bétonne la défense de Genk qui remportera la Coupe de Belgique en 2013. Après 91 matchs et 6 buts, il poursuit sa progression avec la plus grosse formation belge, Anderlecht. Recruté pour remplacer le Congolais Chancel Mbemba parti à Newcastle, Kara Mbodj paraphe un contrat de 4 ans contre une indemnité de transfert de 4 millions d’euros (2,6 milliards de FCFA). Le club des Mauves devait être un tremplin pour rejoindre plus tard les championnats de premier plan comme l’Angleterre, l’Espagne ou l’Italie. Malgré des débuts cauchemardesques qui lui ont valu de terribles remontrances de la presse belge, Kara Mbobj, faisant preuve d’une grande force mentale, parvient à tirer son épingle du jeu. Le défenseur de 27 ans disputera 17 rencontres de championnat avant de rallier l’équipe nationale du Sénégal pour disputer la CAN 2017. Auteurs de très belles prestations avec les Lions qui se feront sortir en quarts de finale par le futur champion d’Afrique, le Cameroun, Kara Mbodj aurait pu rejoindre le championnat où il a toujours rêvé de jouer, la Premier League anglaise. Leicester, le champion en titre, avait, en effet, émis une offre de 12 millions d’euros (7,8 milliards de FCFA). Offre qui sera refusée par la formation anderlechtoise. Pour conserver son géant d’1 mètre 92, le club belge a même offert une prolongation de contrat au défenseur sénégalais en plus d’une revalorisation salariale. «Cette initiative est une preuve de respect. Le RSC Anderlecht respecte mes prestations et il m’a récompensé par ce nouveau contrat. Je m’efforcerai, comme je l’ai toujours fait, d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixes», s’est réjoui le vice capitaine de l’équipe nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here