Dans cet entretien nous avons l’honneur d‘échanger avec AlSeyni Ndiaye, capitaine de l’équipe nationale du Sénégal et meilleur gardien africain de tout les temps.

La première question traditionnelle, comment êtes vous arrivé dans le Beach Soccer ? 

Je sus arrivé dans le Beach Soccer par hasard car le gardien qui devait aller à la CAN de BeachSoccer en 2007 a eu un problème de passeport. Du coup Chita (manager du Sénégal) m’a contacté, je me suis  entrainé une semaine avec l’équipe, en allant je ne maîtrisai même pas le règlement.

Comment voyez-vous l’évolution de la pratique depuis que vous êtes dans le milieu ? 

Le BeachSoccer a évolué, les années précédentes les gens ne connaissais pas cette discipline mais à l’heure actuelle tout le monde en parle. La chose qui manque c’est l’intégration de la pratique aux  Jeux Olympiques. 

Internationale sénégalais et capitaine des 
Lions de la Téranga, combien de sélections avez-vous ? Quel est votre meilleur souvenir avec l’équipe nationale ? 

J’ai 98 sélections à mon actif  car en Afrique on joue moins de compétition que sur les autres continents. Mon meilleur souvenir est le titre de meilleur gardien de but à la CAN 2007. J’avais 17 ans et je ne maîtrisai pas le règlement. (Rire)  

Vous qui avait évolué en Europe notamment au FC Barcelone, quel différence y’a t’il avec le Beach Soccer africain ?

En Europe tu joues au vrai Beach Soccer (technique, tactique et il y a beaucoup plus de moyens), alors qu’en Afrique on favorise le physique même si actuellement les équipes africaines évoluent sur le plan technique et tactique.

Quels sont vos objectifs pour 2019 ? 

Mes objectifsen 2019 sont de gagner des titres avec mon équipe nationale et de faire parti du Top 4 à la prochaine Coupe du Monde au Paraguay en septembre prochain.

Que pourrons-nous vous souhaiter pour la saison à venir ?

Juste me souhaiter de ne pas avoir de blessure pour pouvoir aider le Sénégal à atteindre son objectif au niveau mondial et avoir 3 représentants africains à la Coupe du Monde au lieu de 2 dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here