Accueil Non classé EN- ABDALLAH NDOUR : «Je veux signer un long bail avec la...

EN- ABDALLAH NDOUR : «Je veux signer un long bail avec la Tanière»

0

Appelé pour la première fois en équipe nationale A, Abdallah Ndour (22 ans, 1m86 et 70 kg) compte débarquer dans la Tanière dans un costume d’apprenti. Mais, le sociétaire de Strasbourg (Ligue 2 française) compte signer un long bail avec la sélection. 

Abdallah, quelle est votre réaction après cette première convocation en équipe nationale ? 

Vous ne pouvez pas imaginer ma joie. Comme tout jeune footballeur appelé Pour la première fois en équipe nationale, je suis content. Parce que mon souhait a toujours été de représenter mon pays en portant ses couleurs au plus haut niveau. C’est vraiment une fierté pour moi, ma famille, ma femme et tous ceux qui me sont chers.

A quel moment le coach vous a-t-il informé qu’il vous retiendrait dans son groupe ?

Le coach ne m’a rien dit de particulier, juste que j’étais présélectionné parmi une trentaine de joueurs ciblés. Il m’a aussi dit qu’il m’a toujours suivi en National et en Ligue 2 aussi. Aujourd’hui qu’il m’a appelé, je ne suis que content. Personnellement, je savais que ce moment arriverait et je ne dois pas me prendre la tête. Au contraire, je dois continuer à travailler davantage.

Avez-vous conscience de la concurrence qui vous attend sur le flanc gauche de la défense ?

Bien sur que oui. La concurrence, on y est habitué, parce que même en club nous la vivons tous. Elle fait partie des choses qui font avancer un groupe. A l’image des autres joueurs, je vais donner le meilleur de moi-même pour mériter cette confiance du coach.

Vous arrivez en apprenti ou pour vous imposer d’emblée ?

Non, ce serait de la prétention si je dis que je viens pour m’imposer. En tout cas, pour cette première sélection, je viendrai pour apprendre et observer. Cela me permettra de me bonifier sur le plan international. A moi de tout donner pour mon pays. Je sais là où se trouve ma place. Mais tous les footballeurs rêvent de jouer et moi je ne ferai pas exception. Si le coach fait appel a moi, je répondrai présent.

Cette première convocation est-elle le début d’un long bail entre vous et la sélection ?
Ça a été mon rêve d’être appelé dans l’équipe nationale ne serait-ce

qu’une seule fois. Maintenant que j’y suis, a moi de me donner les moyens d’y rester pendant longtemps. Au début, je me suis dit que pour y arriver, il va falloir me battre en club. Le reste viendra naturellement.

Comment vos dirigeants a Strasbourg ont-ils accueilli cette première sélection ?

Je ne suis pas encore au vestiaire. On a rendez-vous a 15 heures (ndlr l’entretien a lieu hier à 11h30 GMT). Je sais que le président sera super content parce qu’il n’arrête pas de me dire de me battre que je serais ainsi recompense par une convocation en sélection nationale. Franchement, a Strasbourg, les dirigeants ont confiance en moi. Ils m’aiment bien. Ils essaient aussi de toujours me tirer vers le haut.

Allez-vous demander des ficelles à votre coéquipier Kader Mangane qui vous a précédé en sélection ?

Franchement, Kader est un homme particulier dans ma vie. C’est lui qui me rectifie sur tous les coups. Que ce soit dans les matchs ou à l’entrainement. Lui, je ne le regarde pas comme un coéquipier mais plutôt comme un grand frère. Il est tout le temps a mes cotés et me pousse a me donner a fond. Je sais qu’il sera super heureux quand il apprendra la nouvelle. C’est un alné en sélection, je vais encore une fois écouter ses conseils.

Quel sera votre objectif en tant que Lion ?

Du moment ou je viens d’être appelé, je vais tout faire pour gagner la confiance du coach afin que je fasse partie de ceux la qui vont réécrire l’histoire du football sénégalais. Je sais que ca ne sera pas facile mais on se battra.

Strasbourg a-t-il les moyens de retrouver l’élite du football français ?

Bien sûr. Même dans la politique du club, on sent qu’ils ont envie de retrouver le haut niveau. Sur le plan managérial comme sur le recrutement de l’effectif. Il y a quelques années, l’équipe était en CFA2.

Aujourd’hui qu’elle est en Ligue 2, elle va essayer de se maintenir cette saison pour pouvoir viser d’autres objectifs à partir de la saison prochaine.

Au plan personnel comment vous sentez-vous dans cette équipe 10ème au classement de la Ligue 2 ?

Ça va. Comme je vous l’ai dit tantôt, les dirigeants me font confiance. D’ailleurs, ils ont renouvelé mon contrat pour une année supplémentaire. Ça veut dire que je compte pour eux.