Eliminatoires coupe du monde 2018 : le discours défaitiste des sénégalais un poison

    Un profane qui écoute en ce moment les discours des supposés connaisseurs du football sénégalais, peut être pris par une peur bleue pour ce qui va se passer pendant les 3 prochaines sorties de l’équipe nationale. On a l’impression que le Sénégal n’a jamais gagné de match et est incapable de tenir face à une équipe cadette ou féminine. Personne, même au plus haut niveau de responsabilité, pour parler du Ministre des sports, ne garde la lucidité pour transmettre cette onde positive dont à besoin notre équipe nationale pour se qualifier. En 2002, on se rappelle encore le pronostic courageux du Président Wade qui disait à son homologue français que le Sénégal aller gagner la France par un but à zéro. Coïncidence pour coïncidence ça avait en tout cas une bonne charge d’ondes positives car le résultat du match lui donné raison.

    Dans notre situation actuelle, le discours des autorités ne doit pas être axé sur une éventuelle défaite. Mais plutôt sur ce qui peut mobiliser les sénégalais autour de leur équipe nationale pour se qualifier à la coupe du monde. Il y a une réelle possibilité avec la reprise du match. Le Cameroun, le Burkina, ou l’Algérie rêveraient être à la place du Sénégal

    Ce même profane qui découvre avec le temps que cette équipe dont on parle à seulement un point de retard sur les deux leaders du groupe. Que cette équipe doit disputer trois matches dont un de plus que ses adversaires directes. Que cette équipe n’a pas perdu de match dans les éliminatoires. Que cette équipe a toutes les cartes en main pour qualifier le Sénégal à la deuxième coupe du monde de son histoire. Ce profane peut valablement se demander dans quel pays sommes-nous, surtout s’il réalise que le champion d’Afrique en titre, le Cameroun et l’Algérie ont été éliminé de la course dès la quatrième journée. Ce même profane peut aussi se demander ce que le Sénégal attend de son équipe. Au lieu de soutenir mentalement cette équipe-là on joue à se faire peur en installant des faux débats qui n’ont rien à voir avec la réalité. Des débats animés par des encagoulés qui surfent sur la frustration des sénégalais pour écraser du sucre sur le dos de l’équipe. Notre profane peut se demander si le Sénégal veut véritablement que cette équipe aille à la coupe du monde

    Un pays dont l’équipe compte un point de retard sur ses devancières avec en plus un match doit-elle se comporter de la sorte.

    Pour l’amour du peuple qui croit en son équipe, les « connaisseurs du football » doivent revoir à la baisse la charge négative contenue dans leur discours plus destructeurs que constructeurs. A moins qu’ils aient autre motivation.

    Dans ce pays, on doit apprendre à préparer des victoires. Il faut bien qu’on sache aller vers une compétition et se dire celle là est à nous, nous allons la remporter. Une équipe a besoin d’ondes positives pour se transcender sinon à quoi bon jouer devant un public qui ne croit pas en ces forces. Au le Sénégal, l’adversaire est toujours meilleurs. On m’éprise nos valeurs et loue les mérites de l’autre.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here