Pour la manche retour du tour premier préliminaire de la Can 2018 face à l’Algérie le 10 avril prochain, à Alger, l’Equipe nationale a enregistré l’arrivée d’une autre expatriée. Il s’agit de Fatoumata Bathily de Issy-les-Moulineaux, en France. Elle était d’ailleurs sur le banc lors du match aller (2-1) au stade Alassane Djigo.

L’Equipe nationale féminine de football a enregistré l’arrivée d’une nouvelle expatriée pour la manche retour du premier tour préliminaire de la Can 2018 prévue au Ghana. Elle s’appelle Fatoumata Bathily et évolue en Issy-les-Moulineaux en Division 2 française. Elle complète le groupe des expatriées composé de la capitaine et doyenne de l’équipe Mamy Ndiaye (France), Mbayang Sow (France) et de Maty Diop (Maroc).

Arrivée dernière, Fatoumata Bathily aurait d’ailleurs pu jouer le match aller (2-1), mercredi au stade Alassane Djigo. Selon une source proche de l’instance fédérale, «Fatou­mata Bathily est arrivée à temps. On avait déjà régler tous les dossiers administratifs. C’est pour cela qu’elle était sur la feuille de match». Et notre source de révéler que si «elle n’a pas disputé ses premières minutes avec la sélection, c’est simplement parce que deux joueuses se sont blessées au cours du match. Il fallait donc les changer. Alors qu’on avait besoin d’elles, non pas dans les couloirs, mais plutôt au milieu».

«Nous avons pu la voir à l’entrainement. Elle a de très bonnes dispositions et pourra aider l’équipe dans la conservation du ballon», a confié la source, soulignant qu’«elle sera d’un bon apport lors du match retour à Alger». A ce sujet, une autre source souligne que «la fille a tout fait pour rejoindre la sélection. C’est elle-même qui a pris contact avec la fédération et le staff technique pour venir jouer pour son pays». Une démarche patriote qui a poussé les fédéraux à la convoquer pour les deux matchs contre l’Algérie. «Elle aurait pu être lors des deux matchs amicaux contre le Maroc. Malheureusement, cela n’a pu se faire», informe notre interlocuteur qui espère qu’elle saura trouver sa place au sein de l’équipe et l’aider à se qualifier pour la phase finale de la Can. Vainqueur à l’aller (2-1), l’Equipe nationale féminine quitte Dakar aujourd’hui pour Alger où elle aura besoin que d’un nul pour se qualifier au second tour. Un léger avantage qui devrait permettre à Mamy Ndiaye et ses coéquipières d’aborder dans les meilleures conditions, la phase retour. Même si la partie est loin d’être gagnée. Les Lionnes ont bénéficié d’une journée de repos hier pour se ressourcer, avant de regagner le centre technique de Toubab Dialaw, en début de soirée.