lions en regroupement
lions en regroupement

C’est le même tarif qu’ils ont tous reçu à l’aller et c’est le même challenge pour le match retour : gagner. Gagner à Dakar, Yaoundé et Casablanca pour espérer voir les Lions du Sénégal, les Lions Indomptables du Cameroun et/ou les Lions de l’Atlas du Maroc, se tracer un sillon vers l’Afrique du Sud.

 

A l’aller, c’était le même tarif : 2 buts en faveur de leurs adversaires. Au point qu’on était tenté de croire que l’animal à la crinière n’est plus qu’un roitelet en Afrique. Battus par les Eléphants de Côte d’Ivoire, les lions du Sénégal étaient les seuls à être des ‘’victimes logiques’’ tant la cote de leur adversaires est élevée, même si au regard du déroulé de la rencontre, il est légitime de se poser des questions quant à leurs ressources mentales.

S’ils ont réussi au moins à marquer à Abidjan (4-2), ils n’en n’ont pas pris pour autant le même tarif (2 buts d’écart) qu’ils devront difficilement remonter à Dakar. L’espérance est là, tenace et mince à la fois.

A Yaoundé, le scénario de ce samedi est identique à celui de Dakar. Remonter au moins deux buts, voire en marquer trois sinon disparaître pour une seconde fois d’affilé du tableau des 16 qui vont disputer la Can. Le changement d’entraîneurs intervenu entre temps sera t–il suffisant pour renverser la tendance face au Cap Vert ?

Reste maintenant l’équipe des Lions de l’altitude, ceux de l’Atlas. Surpris au Mozambique par deux buts à zéro, ils sont dos au mur et devront se sortir du piège du complexe qu’ils ont longtemps nourri à l’égard des autres ‘’petites équipes’’ qui leur ont coûté une situation des plus compliquées.

A l’arrivée samedi, on pourra décompter le nombre de crinières tombées en cours de bataille et celui non moins probable des Lions adeptes du sursaut. Ce qui est clair c’est que ceux parmi eux qui auront marqué à l’aller, mais qui tombent sur l’adversaire le plus coriace, ne sont pas mieux lotis ni moins classés que ceux qui auront la lourde tâche de marquer au moins trois buts pour se qualifier. Comme quoi, entre Lions d’Afrique c’est peut être le même tarif, mais pas le même taux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here