Les clubs sénégalais sont encore sortis prématurément des compétitions africaines. Après Teungueth FC en Ligue des champions éliminée d’entrée, Diambars FC n’est pas allé plus loin que les préliminaires en se faisant sortir par le club nigérian d’Enyimba FC. Selon l’ancien entraineur du Jaraaf, Momar Thioune cette nouvelle contre-performance trouve son explication dans le manque de stabilité des clubs suite au départ des meilleurs joueurs, le manque de volume de jeu et de compétitivité ou encore l’absence des moyens.

Au lendemain de cette belle éclaircie notée lors de la saison avec la qualification historique du Jaraaf et de Teungueth FC en phase de poule, les clubs sénégalais sont retombés dans leur travers avec une élimination précoce en compétitions interclubs.

Après Teungueth Fc écartée d’entrée, c’était autour de Diambars Fc de sombrer face au club nigérian d’Enyimba. Cette énième contre-performance et les résultats enregistrés depuis quelques années dans les compétitions continentales renseignent davantage sur leur manque de compétitivité. Interpellé sur la question, l’ancien international et entraineur du Jaraaf, Momar Thioune n’a pas manqué de mettre en exergue la déperdition des talents après la fermeture de la saison de football. «Quand on étudie les conditions de clubs sénégalais, on se focalise sur trois axes importants. C’est d’abord la note une instabilité au niveau des joueurs et de l’encadrement. Il y a cette habitude de vendre tous nos meilleurs talents une fois qu’une équipe gagne un championnat pour aller l’année suivant en Afrique et essayer de confirmer. Nous perdons nos meilleurs éléments. Donc, nous avons des difficultés à rebâtir encore un nouveau groupe», explique-t-il.

Le technicien sénégalais ajoute la question des moyens mais également ce manque de volume de jeu des clubs sénégalais à la veille de compétition. Ce qui, selon lui, réduit considérablement les chances de performances. «Il y a également le problème de la compétitivité. Au niveau de nos clubs, c’est tellement important qu’on puisse jouer une trentaine de matchs. Le jeu que nous faisons au niveau du Sénégal est insuffisant par rapport à une ligne de conduite qui doit nous amener vers la performance collective. Le dernier aspect c’est le problème des moyens. Il faut discerner les moyens humains des moyens financiers. Pourtant, les deux sont liés. Si on n’a pas assez de ressources, on n’a pas la possibilité d’acheter des joueurs même de la sous-région», regrette-t-il. S’il estime que le Sénégal dispose d’un bon championnat, Momar Thioune n’en relève pas moins le besoin d’assurer une continuité entre la petite catégorie et la catégorie senior. «Je pense que le championnat national n’est pas si mauvais que certains le pensent. Nous avons de bons noyaux à partir de la petite catégorie. C’est pourquoi je rends hommage BoudChou (défunt entraineur national Joseph Koto).

Au niveau de la Petite catégorie, nous n’avons pas de problèmes. Mais qu’est ce qui fait que nous n’avons pas la possibilité d’avoir cette continuité. Il y a un vide entre les U17, U18 et le groupe de performance. Il faut combler ce vide par la compétitivité», indique-t-il. Il faut rappeler que la meilleure performance réussie par un club sénégalais en compétition africaine est détenue par la Jeanne d’Arc de Dakar. Le doyen des clubs sénégalais avait alors atteint le stade des demi-finales de la Ligue des champions en 2004. Elle a été éliminée par l’Étoile sportive du Sahel. Battus (2- 1) à l’aller à Dakar, les Tunisiens avaient pris le dessus au retour (3-0). L’autre grosse performance a été réalisée par Teungueth Fc et Jaraaf lors de la saison écoulée. Les Rufisquois avaient réussi la prouesse de se qualifier en phase de poule de la Ligue africaine des champions. Tout comme les «Vert et Blanc» qui se sont hissés en quart de finale de la Coupe de la CAF.

SourceSudquotidien
Article précédentJaraaf : Pape Seydou Ndiaye rejoint Jammerbugt FC (D1 danoise)
Article suivantInauguration stade olympique de Diamniadio : la France pressentie pour affronter les Lions en amical

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here