PARTAGER

Pour El Hadji Diouf les Lions sont pétris de qualités, mais il leur manque un leader, « un joueur capable de sortir un coup de génie ». Quelqu’un comme lui lorsqu’il était au sommet de son art sous le maillot du Sénégal.

Pour mieux faire passer son message, l’ancien joueur de Liverpool sort une anecdote. « Contre la Namibie en éliminatoires de la Coupe du monde 2002, rembobine-t-il, nous menions par deux buts et à partir de ce moment, nous étions à égalité avec l’Égypte au goal average. En ouvrant le score à Alger, les Égyptiens ont repris l’avantage. Il s’est passé quelque chose d’extraordinaire ce jour-là. Tout le monde a vu Bruno Metsu m’appeler sur le banc de touche. »

Poursuivant son récit, El Hadji Diouf révèle que l’ex-sélectionneur national lui a demandé de faire basculer la rencontre. « Il m’a dit : ‘’El Hadji, il faut que tu fasses quelque chose, l’Égypte mène au score et en ce moment nous sommes éliminés’’. C’est comme cela que j’ai pris le match en main. Finalement le Sénégal a gagné sur le score de 5-0 et à la surprise générale s’est qualifié pour la coupe du monde de football. »

L’ancien capitaine assure que cette révélation a un but pédagogique. Il dit : « Je vous raconte tout cela pur vous confirmer que cette génération a véritablement besoin d’un leader. Dans ce groupe, on voit que c’est le collectif qui prime sur les individualités. C’est comme cela qu’il s’est forgé, mais je le répète encore, l’équipe gagnerait à avoir un véritable leader. » Un autre « Diouf », en fait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here