Drame de Demba Diop- Réduction 7 à 5 ans de sa suspension: L’US Ouakam va saisir le TAS

    Suspendue pour sept ans et retrogadé en division régionale, l’Union sportive de Ouakam va finalement purger une sanction 5 ans. Le club Ouakaomois qui avait interjeté appel au niveau de la commission de discipline est loin d’être satisfaite de cette décision rendue par la commission de discipline de la Lsfp et entend selon son président Aziz Gueye saisir le Tribunal Arbitral du Sport (Tas).

    Les Ouakamois vont désormais rester 5 ans pour intégrer de nouveau le championnat sénégalais. La suspension de l’Uso de 7 ans a été réduite par la commission des recours qui a statué et pris la décision de la ramener à 5 ans. Aprés le drame survenu le 15 juin dernier lors de la finale de la Ligue et ayant causé 8 morts et plus de cent blessés, la Commission de discipline de la Ligue sénégalaise de football professionnen (LSFP) avait considéré l’Uso comme «exclusivement responsable» des incidents en se basant sur les différents rapports mis à sa disposition.

    Ce qui s’était traduit par une suspension de toutes activités liées au football assortie d’une amende de 10 millions et une rétrogradation en division régionale. Le club Ouakamois n’avait pas manqué d’interjeter appel

    «Nous allons interjeter appel de cette sanction qui nous parait lourde et disproportionnée, la Commission a eu la main trop lourde’’, avait réagi son président Abdou Aziz Guèye. Face à cette décision, le président Ouakamois est revenu également sur les ondes de Sud FM pour annoncer sa décision de saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) et faire tout ce qui est en son pouvoir pour avoir gain de cause. «Nous n’avons pas encore eu la notification. On a entendu comme tout le monde que la sanction a été réduite de sept (7) à cinq (5) ans. Ce qui ne change rien pour nous, c’est juste une confirmation de la sanction. Nous sommes vraiment très déçus parce qu’on pensait que la commission de recours allait réduire de manière conséquente la peine. On prend acte. Et puis, on va se réunir très rapidement pour voir ce qu’il faut faire », lit-on sur le site Pressafrik.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here