PARTAGER

Cette saison, plusieurs footballeurs sénégalais méritent d’être suivi par les fans de football, et les amoureux du sport en général. À 9 mois maintenant de la Coupe du Monde, de nombreux internationaux vont tenter de briller afin de décrocher, peut-être, un billet pour la Russie en juin prochain. Quoi qu’il en soit, plusieurs Lions de la Téranga devraient briller cette saison un peu partout en Europe, à commencer par Sadio Mané.

Dans un championnat très prolifique, l’ailier de Liverpool va devoir porter sur ses épaules le poids de tout un peuple. Les Reds, qui retrouvent également la Ligue des Champions, devront faire mieux que l’an passé, à savoir une 4ème place. Déjà très séduisant l’année passée, Mané devra confirmer tous les espoirs placés en lui cette saison du côté d’Anfield. L’ancien de Southampton est l’un des hommes à suivre cette saison, au même titre que son coéquipier en sélection, Kalidou Koulibaly.

Le défenseur du Napoli est un pilier des pensionnaires de San Paolo. Fort de sa grande expérience nationale et internationale, Koulibaly permet à Naples de disputer, très régulièrement, des affiches européennes. Il s’est montré à son avantage, en août dernier, au moment d’affronter Nice en barrage de Ligue des Champions. Dans un championnat réputé pour sa défense et les matchs serrés (1,28 buts d’écart de moyenne selon les calculs de Bwin), le Sénégalais s’éclate, semaine après semaine, aux côtés de Pepe Reina, Dries Mertens ou encore Faouzi Goulham.

Cette année, le sélectionneur du Sénégal jettera un oeil attentif au championnat de France en raison du retour en fanfare de Papy Djilobodji. Aux oubliettes à Chelsea puis à Sunderland, le grand défenseur central fait son come-back en Ligue 1 avec Dijon. Prêté au Stade Gaston Gérard, l’ancien Nantais tentera de se relancer dans un championnat qu’il connaît à merveille. Parmi les 5 grands championnats (+ la Belgique), la France est la compétition où les matchs sont les plus serrés, avec 1,24 buts d’écart de moyenne. Dans le même sens, c’est en France que nous voyons le moins de buts par match avec, seulement, 2,44 buts inscrits. « Papy » pourrait également profiter du laxisme des arbitres dans le championnat afin de ne pas être averti. Comparé à la Liga (5,6 cartons par matchs), ou la Série A (4,9), l’Hexagone est l’un des championnats qui sort le moins de cartons jaunes, avec l’Angleterre. (3,7 avertissements par matchs).

Mais, en raison de la popularité du championnat et des différents grands joueurs qui évoluent à l’intérieur, la Premier League reste l’une des ligues préférées des fans de football. Première nation en terme d’investissement pendant le mercato (5 milliards de dépense, bien loin devant l’Allemagne et ses « maigres » 785 M d’euros dépensés), l’Angleterre offre des matchs de folie, catégorisés par une lutte physique et des courses acharnées. Transféré pour 36 millions d’euros l’été dernier, Sadio Mané est formaté pour briller outre-Manche, pour le plus grand bonheur de Jürgen Klopp, son entraîneur à Liverpool. Et le Sénégalais a de quoi rendre fier tout un peuple…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here