PARTAGER

La CAN 2017 (14 janvier-5 février) sera « une compétition ouverte », où l’Algérie fera figure de favori, de l’avis de l’ancien attaquant des Lions du Sénégal, Diomansy Kamara, qui a pris part à trois phases finales de la Coupe d’Afrique des nations (2004, 2006 et 2008).

« Je pense que ce sera une compétition ouverte, que les sélections d’Algérie, de la Côte d’Ivoire, du Maroc ou de la République démocratique du Congo sont capables de remporter », a jugé Kamara.

[themoneytizer id=”9390-28″]

 

S’exprimant dans le cadre de la promotion du programme CAN 2017 de la chaîne Canal Plus, il voit le Sénégal comme un outsider de cette phase finale de la CAN.

« Il est vrai que nous (la sélection sénégalaise, Ndlr) avons dominé notre poule de qualification, mais la qualité du jeu restait à désirer », a signalé Diomansy Kamara.

A son avis, le Sénégal doit se fixer pour objectif de dépasser le premier tour.
« Ensuite, tout deviendra possible », a ajouté le demi-finaliste de la CAN 2006, en Egypte.

« Avec cette génération, il y a des raisons d’espérer, même s’il ne sert à rien de mettre sur les joueurs une pression inutile », a reconnu Kamara, se réjouissant de constater qu’ »il y a un niveau mondial sur chaque ligne » de la sélection sénégalaise.

« Mais la CAN, c’est une compétition différente, avec plusieurs choses à prendre en compte », a-t-il analysé.

Diomansy Kamara appelle le public sénégalais à « une sacro-sainte unité autour des Lions ».

« J’appelle les uns et les autres à être positifs parce qu’on a une belle génération qui doit écrire sa propre histoire », a-t-il lancé, soulignant que le Sénégal a une équipe capable de faire « une grande phase » finale au Gabon.

« Pour moi, nous devons oublier 2002, même si c’est la référence actuelle, pour laisser à ces jeunes le soin d’écrire la nouvelle grande histoire du football national », a suggéré Kamara, qui se souvient de cette année faste du football sénégalais.

Le Sénégal est vice-champion de la CAN 2002 (Mali) et avait atteint les quarts de finale de la Coupe du monde de la même année (Japon et Corée du Sud).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here