dimanche, mai 27, 2018
Accueil Ligue Pro Orange Des Navetanes à l’élite du football sénégalais : Le TP Diamano, pour...

Des Navetanes à l’élite du football sénégalais : Le TP Diamano, pour la beauté du foot !

En 2017, le TP Diamano sous l’emprise du promoteur du PKE amorçait un virage à quatre vingt dix degrés, quittant ainsi le championnat national populaire appelé « Navetanes » pour la Ligue régionale, premier pallier dans la nomenclature du football sénégalais. Pari réussi. À la fin de la saison, les portes du National 2, l’équivalent de la 4e division, s’ouvraient pour les jaunes et noires. Comme l’appétit vient en mangeant, les poulains de Mame Kor Faye ont mis le turbo, et ils sont aujourd’hui couronnés par une ascension en National 1 en cette fin de saison 2018.

Moussa Cissokho, le capitaine du TP Diamano, la mine joviale, est clair sur leur réussite. « Le football moderne n’a pas de secret, seules les équipes qui ont des moyens financiers pourront faire la différence. On a eu la chance d’avoir un président qui n’a pas lésiné sur les dépenses pour nous mettre dans de très bonnes conditions », explique -t-il.

« Notre président Baye Ciss a été clair depuis le départ, son projet est de redorer le blason du football kaolackois. Durant tout notre périple national, partout où nous passions les mêmes discours revenaient, la place de notre région se trouve au niveau de l’élite autrement dit la Ligue 1 ou 1ere division, ni en National 1 encore moins en National 2 »,lance, ivre de joie, le coordonnateur du TP Diamano Pa Ibou Diawara.

Revenant sur les énormes sacrifices consenties par le président du club, le staff technique, l’encadrement et les joueurs, l’entraineur Mame Kor Faye précise que ses résultats ne sont point le fruit du hasard.

« On a joué 24 matches avec des équipes de la zone Sud du pays ce qui veut dire qu’on a effectué des milliers de kilomètres durant la saison. Mais dans le plus grand confort parce qu’on avait notre propre bus, acheté par le président. On avait aussi un effectif conséquent de 30 joueurs dont la moitié était issue de Kaolack, le reste venait des régions de Dakar, Thies ou Kolda. Toutes les recrues ainsi que l’encadrement technique étaient régulièrement payés et logés », rappelle le technicien.

Non content d’avoir réalisé la performance de gravir deux paliers majeurs du football sénégalais en deux années d’existence, le Tout Puissant Diamano de Kaolack se prépare à aller à l’assaut du trophée qui consacrera le champion du National 2, dans les prochains jours. Rappelons que ce tournoi mettra aux prises les premiers des 4 poules de 8 équipes du championnat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here