La saison de football va démarrer officiellement ce samedi 2 janvier 2021. Organisatrice du championnat, la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) devra faire face à un manque à gagner.

Pour une première, au Sénégal, la saison de football se déroulera sans public. Le coronavirus est passé par là. Un dilemme pour la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP). “Jouer à huis clos, il y aura forcément un manque à gagner. Surtout qu’il y a une charge organisationnelle”, a fait savoir Saer Seck, le président de la Ligue Pro. Pire, la Ligue traverse depuis quelques années des moments difficiles sur le plan financier. C’est la Fédération sénégalaise de football (FSF) qui finance ses activités.

Accroissement du déficit

Pour accroître son déficit, la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) compte miser sur “le volet commercial pour combler ce manque à gagner”, a dit Saer Seck. Et d’ajouter : “Ce sera difficile car nous avions du mal à travailler sur ce volet commercial. Il nous faut donner de la visibilité à notre championnat. Nous avons un dilemme en faisant un sacrifice de rester 10 mois sans jouer. Déjà faut-il continuer à ne pas jouer au foot ? s’interroge-t-il face aux journalistes.

Pour rappel, la saison de football se déroulera sans les tests covid-19 en raison d’un manque de moyens des clubs. Par contre, les cas suspects seront isolés et testés immédiatement.

Parlant des licences, Saer Seck a indiqué que les clubs qui n’en disposeront pas “seront forfaits et ceux qui en auront 10 joueront”. Le président de la Ligue assure qu’il n’y aura “pas de clubs forfaits.”

Diambars-Niary Tally sera l’attraction de la première journée.

Sourceigfm
Article précédent2020 : le football sénégalais a subi la Covid-19
Article suivantMercato – Boubacar Fall proche de Saint-Etienne

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here