PARTAGER

Les graves blessures, les tests infructueux…, Cheikh Ndoye en a vu des vertes et des pas mûres depuis l’entame de sa carrière. Mais, le géant de Rufisque a fait du courage et de la détermination ses armes. Après le foot amateur au Sénégal avec Yakaar et en France avec Épinal, le milieu de terrain de 31 ans a connu la L2, la L1 et s’apprête à dresser son grand gabarit en Championship (D2 anglaise), où il s’est engagé avec Birmingham. 

Débuts difficiles et révélation à Épinal 

Cheikh Ndoye a intégré la CSS, club de l’élite sénégalaise, à l’âge de 17 ans. Il est par la suite revenu à Yakaar dans l’équipe de sa ville natale de Rufisque de 2006 à 2009. Salif Diao, ancien international sénégalais, quart de finaliste à la Coupe du monde 2002, le prend sous son aile. L’ancien sociétaire de Liverpool lui donne l’occasion de percer dans le foot en l’envoyant, en 2007, faire des essais à Stoke City, en Angleterre (D1). Malheureusement, les tests ne sont pas concluants.

De retour au Sénégal, Cheikh ne baisse pas les bras et continue de se «tuer» au travail. La chance lui sourit à nouveau quand il a la possibilité de s’envoler pour l’Arabie Saoudite en 2008. Séduits par les qualités du Rufisquois, les Saoudiens sont sur le point de lui faire signer un contrat quand une blessure vient tout remettre en cause. Plâtré, Cheikh Ndoye est encore obligé de rentrer au bercail. Il en fallait plus pour saper le mental du futur international sénégalais. Salif Diao lui donne encore l’occasion de tenter sa chance, en France, à Épinal, en septembre 2009. Christophe Diédhiou, Ibrahima Seck et lui forment un trio de Sénégalais, grand artisan de la montée d’Épinal qui quitte le football amateur pour la Ligue 2. En deux saisons passées à Épinal, Cheikh Ndoye dispute 65 rencontres et marque 15 buts.

Pour poursuivre son ascension, il quitte Épinal pour Créteil en 2012-2013. Il ne perd pas de temps pour gagner une place de titulaire indiscutable dans l’effectif de la formation parisienne. Lors de sa première saison, il dispute 24 matchs et fait trembler les filets à 11 reprises. Ses bonnes performances agissent dans le jeu des Cristoliens qui décrochent la montée pour la Ligue 2 française. La saison suivante, en 2013-2014, le géant et son mètre 92 pour 90 kilos continuent de peser dans le jeu de Créteil. Cependant, malgré ses 36 matchs et ses 10 buts, son club ne parvient pas à réaliser son principal objectif, décrocher la montée dans l’élite. L’année suivante, en 2014-2015, Cheikh ne baisse pas le pied et continue de tirer son équipe vers le haut. Mais pas assez pour avoir la possibilité de jouer en Ligue 1. Avec 37 matchs et 11 buts, il effectue une nouvelle belle saison. Sa dernière sous le maillot de Créteil.

Angers, 3ème de la Ligue 2 et nouveau promu en première division, lui fait les yeux doux. Le solide milieu de terrain se laisse séduire et réalise son rêve de jouer dans l’élite.

Cap’tain Cheikh conduit Angers en finale de Coupe de france

Après une belle saison durant laquelle il a été élu dans l’équipe-type de la Ligue 2, Cheikh Ndoye est suivi par plusieurs formations de Ligue 1 comme Lille, Montpellier, GFC Ajaccio. Mais c’est Angers qui décroche la timbale en le convainquant de parapher un contrat de 2 ans. Dès son arrivée dan ssa nouvelle formation, le Sénégalais est bombardé capitaine par son coach, Stéphane Moulin. Un statut qui, loin de peser sur ses épaules, lui permet de prendre une nouvelle dimension et de montrer ses qualités de leader. Lors de la 1ère journée du championnat, Angers s’impose à Montpellier (0-2), grâce à une grosse prestation de l’ancien Cristolien. À l’occasion de la 3ème journée, le capitaine angevin inscrit ses deux premiers buts en championnat contre le Gazélec Ajaccio. Les Scoistes sont au coude à coude en début de saison avec le grand favori parisien avant de décrocher pour finir à la 9ème place. Pas mauvais pour un promu que tout le monde voyait reprendre l’ascenseur pour la Ligue 2.

Ses débuts réussis en L1 permettent à Cheikh Ndoye de goutter aux délices de l’équipe nationale. En mai 2014, Aliou Cissé avait déjà fait appel à lui lors d’une rencontre amicale de l’équipe A’ contre la Colombie (2-2) à Buenos Aires. Le joueur qui évoluait encore à Créteil avait fait forte impression en inscrivant un magnifique but sur une frappe surpuissante. Séduit par la prestation de Cheikh contre les futurs quarts de finalistes du Mondial 2014, Aliou Cissé cochera son nom lors de sa première liste comme entraîneur des Lions. C’était à l’occasion des matchs amicaux contre le Ghana (2-1, 28 mars 2015) et Le Havre (2-1, 31 mars 2015). Depuis, il n’a plus raté un match avec l’équipe nationale qu’il a aidée à se qualifier à la CAN 2017. Après une excellente première saison, Cheikh Ndoye devait confirmer avec Angers. Lors de la saison écoulée, il avait encore fièrement porté le brassard de capitaine du Sporting. Avec 33 matchs dont 32 titularisations et 1 but marqué, il aide son club (12ème) à décrocher le maintien. Après deux années de bons et loyaux services, sanctionnées par une finale de Coupe de France perdue contre le PSG, le moment semblait venu pour le trentenaire de vivre une nouvelle aventure.

La route de la Premier League passe par Birmingham

Doté d’un impact physique, d’une grande puissance et toujours prêt à aller au charbon, Cheikh Ndoye a toujours semblé être taillé pour l’Angleterre. Celle-ci va lui ouvrir ses portes. En fin de contrat à Angers, l’ancien menuisier n’a pas accepté les offres de prolongation de ses dirigeants. Ces derniers lui auraient même proposé une reconversion au sein du club. Il s’engage pour deux ans avec Birmingham.

Le club coaché par Harry Redknapp compte sur lui pour retrouver la Premier League anglaise. «C’est un personnage imposant. Grand, fort, agressif et il peut jouer. Je l’apprécie. Je pense qu’il va être un atout pour nous. Nous l’avons suivi pendant un bon moment. Cela a traîné un peu, mais nous sommes ravis de l’avoir. Je pense qu’il avait de grosses offres en provenance de Chine, mais il a décidé de venir jouer en Angleterre avec nous. C’est une véritable pile électrique. Il est fait pour le football anglais. Il a de la force, il peut courir, il a tout ce qu’il faut pour être un bon joueur ici»,s’est réjoui l’ancien coach de West Ham et Tottenham.

Dans l’antichambre du plus prestigieux des championnats européens, Cheikh Ndoye sait ce qu’il lui reste à faire : se battre pour continuer son ascension et rejoindre ses potes de la sélection comme Sadio Mané (Liverpool), Idrissa Gana Guèye (everton), Cheikhou Kouyaté (West Ham), Diafra Sakho (West Ham), Mame Biram Diouf (Stoke City), Pape Ndiaye Souaré (Crystal Palace)… dans l’élite du foot anglais. Exercice dans lequel il excelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here