Ce Dimanche, ASC les Jaraaf de Dakar va recevoir, pour la manche retour du tour de cadrage de la Coupe CAF, le FC Platinum de Zvishavane. Une rencontre qui va se dérouler au stade Lat Dior de Thiès. Un dernier obstacle à franchir par l’équipe de Dakar pour accéder enfin aux poules de cette seconde compétition des clubs organisée par la CAF.

Après les avoir terrassé sur leurs terres (1-0), le Jaraaf de Dakar s’apprête à en découdre de nouveau avec les zimbabwéens du FC Platinum. Le club de la Medina est donc à 90 minutes de l’ivresse d’une qualification historique pour les phases de poules de la Coupe de la Confédération africaine de football. Pour y arriver, l’équipe de la Médina devra confirmer ce bon résultat acquis à Harare, en faisant au moins un nul, dans 3 jours à Thiès, contre le même adversaire. Une tâche qui s’annonce difficile mais pas impossible pour le Jaraaf  qui se veut très prudent et concentré malgré la victoire à l’aller. C’est pourquoi dès le retour des joueurs, les dirigeants ont mis au vert les joueurs pour rester dans cette logique de concentration et de récupération optimales pour l’atteinte de cet objectif majeur que le club que s’est toujours fixé. Cela passe donc, par un match solide à la bande à Albert Lamane Diène fer de lance offensif des vert-blancs dans cette campagne africaine. A Moussa Diatta, le coach intérimaire de bien préparer ses poulains tout en sachant qu’ils vont faire face aux assauts répétés  d’une équipe zimbabwéenne qui va jeter toutes ses forces dans cette bataille qu’il estime avoir perdu seulement la première partie.  Quant à  Pape Seydou Ndiaye et ses équipiers, ils sont conscients qu’ils sont en train d’écrire leur page dorée de la belle histoire du club. A eux  de bien la terminer dimanche prochain dans l’antre du stade Lat Dior en rééditant l’exploit du National Sports Stadium de Harare.

Le FC Platinum ne renonce pas.

Quoique sonnés par cette défaite, les zimbabwéens n’en demeurent pas moins décidés à renverser la situation en leur faveur pour s’offrir une place dans les poules de la Coupe CAF, surtout après leur élimination au dernier tour des préliminaires de la Ligue africaine des champions par les tanzanien du SC Simba. Après le match à Harare, le coach Norman Mapeza a lancé les hostilités et averti les sénégalais «nous avons perdu une bataille mais pas la,guerre ». Mieux, il a avoué qu’il compte s’inspirer de son bourreau du jour pour se qualifier en terre sénégalaise. Le technicien faisant référence à la qualification du Jaraaf à Abidjan (2-1) contre FC San Pedro après avoir perdu la  manche aller (0-1) à Thiès . Un avertissement à prendre très au sérieux parce que cette équipe renferme en son sein de très bonnes individualités  et a un bon collectif qui joue régulièrement ces dernières années les phases de poules de la LDC afric aine.

SourceJaraaf.sn
Article précédentLigue 1 : Les sérieux prétendants au titre cette saison
Article suivantStade Rennais. Florian Maurice sur M’Baye Niang : «On ne l’a pas poussé à aller en Arabie Saoudite»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here