Le défenseur a participé à son premier match avec la sélection sénégalaise qui a obtenu le partage des points au Congo (0-0) ce vendredi lors de la 5e journée des éliminatoires à la Coupe d’Afrique des Nations.

Quoi de mieux pour un défenseur que de finir un match sans encaisser de but ? Pour sa première cape avec la sélection sénégalaise, le défenseur du PSG Abdou Diallo a permis à son équipe d’aller accrocher le nul au Congo (0-0) ce vendredi lors de la 5e et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Grâce à ce résultat, les Lions de la Teranga, déjà qualifiés avant le coup d’envoi, terminent à la première place de leur groupe.

L’ancien joueur de Dortmund, titularisé à gauche en défense dans un schéma en 3-5-2 avec à ses côtés Ousseynou Ba (Olympiakos) et Cheikhou Kouyaté (Crystal Palace), a disputé l’intégralité de la rencontre en réussissant un match solide face à une formation congolaise qui jouait sa qualification. Son coéquipier parisien Idrissa Gueye a, lui, évolué dans l’entrejeu. Les deux Parisiens rejoueront ce mardi avec leur sélection face à l’Eswatini pour le dernier match, sans enjeu, du groupe. Ils reviendront à Paris le lendemain et postuleront à une place dans le groupe parisien qui affronte son dauphin Lille pour le choc de la 31e journée de L1 le samedi 3 avril.

Le défenseur du PSG avait rejoint la sélection sénégalaise lundi soir après un vol privé depuis Paris avec son coéquipier Idrissa Gueye. Passé par toutes les équipes de France jeunes et capitaine des Espoirs de 2017 à 2019, Abdou Diallo avait réfléchi de longs mois avant de prendre sa décision et de choisir d’évoluer pour le Sénégal, le pays d’origine de ses parents. L’intérêt du Sénégal pour le Parisien remonte à la fin de saison dernière lorsque le sélectionneur Aliou Cissé avait pris contact avec lui. Abdou Diallo participera donc à sa première CAN (16e participation pour le Sénégal) qui se déroulera au Cameroun du 15 janvier au 28 février 2022. Deux fois finalistes en 2002 et lors de la dernière édition en 2019 (battus 1-0 en finale contre l’Algérie), les Lions de la Teranga viseront un premier sacre dans l’épreuve continentale.

SourceLeparisien
Article précédentAliou Cissé : “Il ne faut pas s’attendre à ce que tout soit parfait”
Article suivantAliou Cissé: “Le 3-5-2 ? je crois sincèrement à ce système”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here