Nommé à la surprise générale sur le banc du Sénégal, Joseph Koto est l’objet de toutes les critiques de la part des observateurs et de la presse sénégalaise qui l’accusent d’être le responsable de la défaite 2-4 contre les Eléphants de Côte d’Ivoire.

Selon Walfsports, ‘’le piège commence à se fermer autour de lui’’ écrit Walf Sports, après cet échec qui pourrait ébranler la Fédération sénégalaise de football (FSF) qui l’a porté à la tête de l’équipe nationale A.

Des observateurs pointent du doigt la manière dont il a géré son groupe après l’égalisation des Eléphants.

‘’Il a commis une faute professionnelle en remplaçant un milieu offensif (Sadio Mané) par un attaquant (Ibrahima Touré)’’, ont-ils avancé.

La sortie dans les médiats d’Issiar Dia qui se dit humilié par Koto qui ne l’a même pas mis sur le banc des remplaçants, a été le prétexte pour certains de tailler en pièce l’ancien attaquant des Lions et prévoir un gros orage dans la sélection nationale, selon le quotidien d’informations générales, le Populaire.

Interrogé par le quotidien sportif, Stades, le milieu de terrain international Makhtar Thioune, écarté depuis longtemps de la sélection, avance que si le Sénégal, a perdu, c’est ‘’parce que Joseph Koto est limité’’.

La sortie dans le même journal de Ferdinand Coly, Team Manager qui tente d’éteindre l’incendie relevant qu’ils n’accepteront pas l’anarchie dans l’équipe nationale, n’est pas de nature à faire changer les choses.

Tout pour dire que le soldat Koto est en danger et il faut tout faire pour le sauver à l’image du soldat Ryan.

[box]http://www.starafrica.com[/box]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here