Cinquième but dont un doublé avec l’Olympiacos : Pape Abou Cissé : le défenseur-buteur vous salue bien !

 Cinquième but dont un doublé avec l’Olympiacos : Pape Abou Cissé : le défenseur-buteur vous salue bien !

Il a encore frappé. Déjà auteur d’un doublé la semaine dernière lors de la 12ème journée du Championnat de Grèce, Pape Abou Cissé a remis ça ce week-end, en inscrivant l’unique but de l’Olympiacos face à l’Aris Salonique. Du coup, le défenseur sénégalais confirme ses qualités de buteur ; un profil rare dans la Tanière.

Il arrive souvent que les défenseurs sénégalais trouvent le chemin des buts en club. On peut citer en exemple Kalidou Koulibaly avec Naples. Mais il faut dire que le rythme avec lequel Pape Abou Cissé enfile les buts est un fait assez rare.

Ce week-end, le défenseur central des Lions a encore frappé en championnat de Grèce (13e journée), en inscrivant l’unique but de l’Olympiacos face à l’Aris Salonique de Pape Alioune Ndiaye.
On jouait la 54e minute, quand l’international sénégalais s’arrache pour marquer de la tête le but victorieux, permettant ainsi au club du Pirée de l’emporter et rester solide leader avec huit points d’avance sur son dauphin, l’Aek.

Déjà, lors de la 12e journée de Super League, Pape Abou Cissé s’était encore illustré en s’offrant un premier doublé contre l’Ordi Crète (3-1). Mené au score dès la 16e minute, celui qui forme avec Ousseynou Ba la paire centrale de l’Olympiacos, a égalisé avant de permettre à son équipe de prendre l’avantage.

Une performance qui vient confirmer les qualités de buteur de ce défenseur très porté vers l’avant et qui en est aujourd’hui à 4 réalisations en championnat et à 5 toutes compétitions confondues.

«Il sent le jeu, il aime participer quand son équipe a le ballon et n’hésite pas à tenter sa chance, surtout par son bon jeu de tête quand son équipe bénéficie de balles arrêtées», explique ce technicien averti. Qui ajoute : «Il est vrai qu’il est plus efficace en club, mais même en Equipe nationale, il se crée des occasions sur les coups francs. Comme contre le Congo à Thiès.» D’ailleurs, pour la petite histoire, sa première sélection avec les Lions, il l’a inaugurée par un but ; c’était contre le Soudan, en octobre 2018.

Aliou Cissé tient donc en Pape Abdou Cissé (6 sélections, un but), un profil de défenseur-buteur assez rare dans la Tanière. Son coéquipier en défense, Kalidou Koulibaly, étant aussi assez efficace dans cet exercice.

«Je le verrai bien comme dépanneur en sentinelle ou pointe basse»

«Aliou Cissé est conscient des qualités de Pape Abou Cissé. D’ailleurs lors des deux journées des éliminatoires du Mondial 2022, quand il a fait un non-match contre le Togo à Lomé (1-1) -en remplacement de Abdou Diallo, testé positif au coronavirus-, beaucoup pensaient que le sélectionneur allait le remettre sur le banc. Mais Aliou Cissé, en bon psychologue, l’a, à nouveau, titularisé, contre le Congo Brazzaville, au stade Lat Dior de Thiès. Un match où il a rendu une copie propre», soutient notre interlocuteur. Qui va plus loin dans son analyse : «D’ailleurs, au vu de ses grosses qualités défensives, en cas d’absence à combler à la récupération, au milieu du terrain, Pape Abou pourrait être un bon dépanneur en tant que sentinelle ou pointe basse. Et je suis sûr que c’est une alternative intéressante.»

Mieux travailler ses relances longues

Il reste peut-être pour le natif de Pikine, qui a eu 26 ans en septembre dernier, à travailler un peu plus ses relances, à faire preuve de justesse technique dans les sorties de balle, surtout sur les longues passes. Son avantage de pouvoir jouer des deux pieds pourra beaucoup l’aider dans cet exercice.

Dans la même catégorie

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *