Accueil Non classé Cheikh Mbengue : «L’union sacrée pour aller loin dans cette Coupe d’Afrique...

Cheikh Mbengue : «L’union sacrée pour aller loin dans cette Coupe d’Afrique »

0

Absent de la sélection depuis plus d’un an, Cheikh Mbengue a fait son retour, avec une titularisation d’entrée face à la Tunisie pour le premier match du Sénégal dans cette CAN 2017. L’un des joueurs les d’expérience de la Tanière, qui dispute sa troisième CAN après celles de 2012 et 2015, l’arrière gauche de 28 ans compte «faire le maximum» et justifier (sa) sélection.

Comment avez-vous vécu votre titularisation face à la Tunisie ?

Je l’ai très bien vécue. Ce n’était pas mon premier match en Equipe nationale. C’est un match de Coupe d’Afrique et ce n’est jamais facile. On a gagné et on est contents. Maintenant, il faut vite récupérer et se concentrer sur le deuxième match.

Comment appréciez-vous ce retour en Equipe nationale juste avant la CAN, sachant que vous n’étiez plus convoqué en sélection depuis près d’un an ?

Je suis toujours satisfait de défendre les couleurs de mon pays, même si cela faisait longtemps que je n’avais pas été sélectionné, pour plusieurs raisons. Maintenant je suis là, je vais faire le maximum et tout donner pour le maillot national.

C’était si spécial pour vous après cette longue période sans être convoqué ?

Oui, ça l’était, parce que ça faisait plus d’un an que je n’avais pas joué en sélection. Revenir et participer directement à une Coupe d’Afrique, ce n’était pas évident, mais c’est chose faite. Le plus important est de se préparer pour le deuxième match face au Zimbabwe.

A un moment donné, n’aviez-vous pas tiré un trait sur la CAN?

J’ai toujours gardé l’équipe nationale dans un coin de mon esprit. Pour autant, je ne me suis pas focalisé sur la CAN, même si tout le monde a envie de disputer cette compétition. Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir la disputer et représenter mon pays à cette Coupe d’Afrique.

«J’ai toujours gardé l’équipe nationale dans un coin de mon esprit» 

Vous n’avez jamais douté que pouviez revenir en Equipe nationale ?

Non, je n’ai jamais douté. Mais les gens sont libres de dire ce qu’ils veulent. Moi, je savais ce qu’il y avait dans ma tête. L’Equipe nationale a toujours fait partie de mes objectifs. Je suis très content d’être là et j’espère faire le maximum pour rendre fiers les Sénégalais et justifier ma sélection.

C’est votre troisième CAN avec le Sénégal, forcément vous avez un autre regard sur la compétition… ?

Bien sûr. Je sais que la CAN est une compétition très difficile et il faudra beaucoup de solidarité et de qualités humaines, parce que je crois que nous avons déjà les qualités de footballeurs. C’est ce qui fera la différence, parce c’est une compétition qui est longue, avec beaucoup de matchs, mais on peut ne pas le ressentir. Il y aura forcément des déçus, mais il va falloir l’union sacrée pour pouvoir aller loin dans cette Coupe d’Afrique.

Après deux éliminations au premier tour, vous dites-vous que c’et maintenant ou jamais ?

Lors de l’avant dernière CAN, c’était la même chose. Comme je dis, on veut vraiment faire quelque chose dans cette Coupe d’Afrique, parce que nous en avons envie et savons que tout le monde croit en nous. On va donner le maximum.

Qu’avez-vous ressenti au moment de recevoir le drapeau national des mains du président de la République ?

C’est toujours une fierté et un privilège d’être reçu au palais présidentiel. Ce sont des mots d’encouragement et de soutien de la part du président de la République, qui est derrière nous et croit beaucoup en nos chances. Maintenant, c’est à nous de faire le boulot, tout simplement.