Dans cet entretien accordé à IGFM, Cheikh Gueye, l’entraîneur du Jaraaf de Dakar a soutenu que la qualification de son équipe en quarts de finale de la Coupe de la Confédération Africaine de football (CAF) ne peut pas être considérée comme un exploit même si c’est une première pour le club.

1-En tant qu’entraîneur du Jaraaf, comment vous-vous sentez après cette qualification ?

Étant ma première participation en compétition africaine, je peux dire que c’est une grosse performance depuis que je suis retourné en Afrique. Après 17 ans sans une qualification celle-ci peut-être considérée comme la plus grande mais c pas la mienne mais celle d’un tout un collectif.

2-Un sentiment de fierté alors?

Oui très fier de revenir au pays et aider à l’essor du football local.

3-Qu’est ce qui a été déterminant dans la qualification du Jaraaf ?

La conscience que les joueurs avaient de l’importance de ces matchs. Les moyens mis par le club et le travail de tout un staff technique médical et administratif. C’est un ensemble d’efforts collectifs qui a été déterminant. A part cela, il fallait ajouter de l’engagement et la rage de vaincre l’intelligence qui faisait devant ces maghrébins très rusés.

4-Peut-on parler d’exploit ?

Parler d’exploit, c’est minimiser le projet du Jaraaf. Ce club est mythique avec des dirigeants responsables, des joueurs professionnels qui sont capables d’arriver à un tel résultat au même titre que les autres. Certes au début, on n’était pas attendu et par le travail le Jarraf y est arrivé.

5-Au début beaucoup n’attendaient pas le Jaraaf à ce niveau. Qu’en dites-vous ?

Vous savez le football va très vite…Si vous avez de bon dirigeants, des joueurs responsables et professionnels, un staff conscient de l’objectif assigné, tout devient possible avec un esprit d’un compétiteur le résultat est là. C’est le résultat du club et du football sénégalais.

6-Que pouvez-vous nous dire sur Youssouf Paye auteur du but de la qualification ?

Youssou est un joueur que Malick (Daf) utilisait car sachant ses qualités. Il était resté longtemps sans jouer à cause d’une blessure. C’est un leader à la fois technique et social dans le groupe. Il revient petit à petit et est aidé par ses coéquipiers. C’est un buteur et donne du fil à retordre aux défenses adverses.

7-Malgré la qualification, le Jaraaf vise néanmoins la première place du groupe C ?

Bien sûr sinon mieux ne pas aller jouer contre Sfax. Nous sommes des professionnels et travaillons déjà dans le sens de ramener un résultat positif de tunes mercredi synonyme de garder la première place.

8-Peut-on déjà considérer le Jaraaf parmi les prétendants au titre ?

Nous allons continuer à compétir et à se faire respecter avec beaucoup d’humilité. On ne se fixera pas de limites dans cette compétition.

SourceIgfm
Article précédentFC Metz – Le coup de Gueule de Antonetti: “Laissez Pape Matar Sarr tranquille, Laissez-le grandir”
Article suivantIsmaila Sarr envoie Watford en Premier League

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here