Accueil Sénégal U23 CAN U23 : Après les Lions A, U20 et U17, à Koto...

CAN U23 : Après les Lions A, U20 et U17, à Koto et ses poulains de valider le carton plein

0

Le football sénégalais vit une période faste à travers la sélection nationale pour avoir réussi le tour de force de qualifier trois sélections en phase finale de CAN avec les U17, les U20 et les A, en attendant la fin des éliminatoires de la CAN U23 avec la sélection dirigée par Joseph Koto.

Ancien joueur et actuel entraîneur, Joseph Koto qui a passé plus d’une dizaine d’années sur les bancs des équipes nationales, a la possibilité de faire le grand chelem au niveau des sélections masculines, les féminines ayant échoué à se qualifier à “Ghana 2018”.

Et pour cela, l’ancien entraîneur de l’équipe nationale locale et des U20, a ratissé large en convoquant des joueurs qu’il a eus sous la main dans un passé récent.

Finaliste de la CAN U20 en 2015 et en 2017, Koto a appelé des joueurs qui ont constitué l’ossature de ses sélections, notamment toute sa ligne d’attaque de “Zambie 2017”.

En plus d’Ibrahima Niane parti entre temps au FC Metz (France) après avoir terminé meilleur buteur du Championnat de la Ligue 1 sénégalaise en 2017, l’ancien ailier de la Jeanne d’Arc de Dakar a sélectionné Ibrahima Ndiaye, qui joue à Wadi Degla (Egypte) et Aliou Cissé, transféré au Rapid Vienne.

Cavin Diagne, le capitaine des U20 génération 2019, qui a été de son groupe de performance, et Souleymane Aw sont aussi présents sans oublier Moussa Ndiaye, meilleur footballeur à la CAN U20 édition 2019, ainsi que l’attaquant Youssouph Badji du Casa-Sports, auteur de trois buts au Niger.

S’il n’a pas réussi à intégrer dans son effectif Krépin Diatta (Bruges, Belgique) et le gardien Kobaly Ndiaye (Cayor Foot), retenus avec les A, il a sous la main le matériel nécessaire pour réussir un coup contre le Syli national de Guinée U23.

Cela passe par un bon résultat dès ce mercredi pour la manche aller à Conakry, où il avait déjà réussi à planter des banderilles en 2008 lors des qualifications au CHAN 2009.

Deux semaines plus tard, il a obtenu la qualification du Sénégal pour la première édition du CHAN (Championnat d’Afrique des nations), une compétition réservée aux joueurs locaux.

Avant de faire un bon parcours avec les U20 qu’il avait qualifiés à deux finales de CAN de la catégorie et une demi-finale de coupe du monde (2015), le technicien expérimenté s’était fait un nom en équipe nationale.

En plus des deux qualifications aux CHAN 2009 et 2011, Koto avait remporté deux tournois de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) en 2009, 2011 et 2016.

Appelé ensuite à prendre le relais d’Amara Traoré, en 2013, il avait échoué à qualifier les Lions à la CAN 2013 contre la Côte d’Ivoire.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here