PARTAGER

La finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans continue de jouer les prolongations au sujet des pratiques mystiques constatées, dimanche dernier lors de la finale Zambie-Sénégal (2-0).  Au lendemain de cette rencontre,  l’attaquant du Sénégal, Ibrahima Niane a déclaré que c’est l’Afrique en général qui croit en ces pratiques.

« Je pense que ce n’est pas la première fois qu’on voit les pratiques mystiques dans un match de football. En Afrique, on a l’habitude de voir ça. Donc,  c’est l’Afrique qui en ces choses là », a-t-il laissé entendre, mardi, à l’aéroport Léopole Sédar Senghor de Dakar, à leur retour de Lusaka. En défendant son coéquipier qui avait lancé un objet dans le but adverse, le sociétaire de Génération a aussi précisé que les Zambien ont également fait la même chose. Du coup, il ne faut pas tout jeter sur les Sénégalais. « Nous avons fait de notre mieux, mais ça devait arriver », a-t-il soutenu.
Interpellé sur les perspectives notamment le Mondial prévu dans moins de trois mois en Corse du Sud, Niane a affirmé qu’ils vont bien préparer cette compétition tout en essayant de faire plus que lors de la Can 2017 où ils n’ont pas été ridicules même s’ils ont perdu la finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here