Sûres de leurs forces, en attaque comme end défense, les Lionnes du Sénégal ont brièvement réussi leur entrée à la CAN Féminine 2022 en s’imposant devant une équipe ougandaise pourtant accrocheuse.

Les deux premiers buts et la toute première victoire du Sénégal en phase finale de Coupe d’Afrique sont bien là. Poussées par des « bodio bodio yéé » forts qui résonnaient tout au long de partie dans le Complexe sportif Moulay-Abdallah, les Lionnes ont rappelé à de nombreuses personnes qu’elles ne sont pas venues au Maroc pour faire de la simple figuration et repartir là où elles sont venues. Bien au contraire.

Bien posée sur le terrain, équilibrée du haut jusqu’en bas, en grande réussite, tout bonnement dominatrice, l’Equipe Nationale Féminine du Sénégal s’est imposée face à l’Ouganda (2-0) sur des réalisations de ses deux buteuses providentielles à savoir Ndèye Awa Diakhaté, qui n’a rien à envier à Neymar, et Nguénar Ndiaye. Un succès qui lui permet de s’installer à la première place du Groupe A devant le Maroc, vainqueur du Burkina Faso à la veille (1-0).

Les Lionnes du Sénégal n’ont pas démarré la rencontre de plain-pied. Elles ont laissé le ballon à l’Ouganda et lui ont permis de faire son jeu et d’avoir des occasions qui pouvaient être fatales s’il n’y avait pas une Tening Sène tout simplement infranchissable dans ses cages. Des gants en feu comme les pieds pouvaient parfois l’être. Dans les 15 premières minutes, les Ougandaises ont bien réussi à mettre à mal une défense sénégalaise qui restera ensuite très solide.

Mais par la suite, le Sénégal a su prendre le jeu en son contrôle et pour dérouler parfaitement. Hapsatou Malada Diallo, à gauche et parfois à droite, et Nguénar Ndiaye entreprennent le cuir. Si bien les deux se sont bien ratées dans un premier temps, elles ont réussi à débloquer la situation après 35 minutes de jeu. C’est dans une combinaison parfaitement réussi avec Nguénar qu’Hapsatou obtenait un penalty indiscutable (36 e).

Jusque-là peu visible, avertie même à la 35e minute après une grosse faute de sa part, Ndèye Awa Diakhaté s’est reboostée quelques instants plus tard pour permettre au Sénégal d’ouvrir la marque. Sereine, calme et tranquille, la nouvelle joueuse de l’Olympique de Marseille prenait à contre-pied la gardienne ougandaise devenir la toute première buteuse du Sénégal en phase finale de Coupe d’Afrique (39e, sp).

Piqué par cette ouverture du score, l’Ouganda tente de bien réagir. En vain puisque les deux équipes se quitteront à la pause sur un score en faveur de Lionnes (1-0). A la reprise, pas de panique pour le Sénégal. Ça redémarre même super bien pour la bande à Mame Moussa Cissé, le sélectionneur jamais assis et qui n’arrête pas d’haranguer la troupe. Cinq minutes passèrent dans les 45 dernières minutes, puis Nguénar fait des siennes.

Sur un long dégagement venu de la défense sénégalaise, l’axe central de l’Ouganda se troue et laisse Hapsatou Malado Diallo récupérer la balle. Cette dernière délivre une petite passe vers Nguénar Ndiaye qui n’avait qu’à filer seule au but, disons plutôt seule face à la gardienne de l’Ouganda. Elle approche, feinte et envoie l’Ougandaise à la piscine. Ballon piqué, c’est au fond. Mais madame l’arbitre siffle hors. Erreur.

Il y avait rien et le but était bien valide (2-0, 50e). Les Lionnes montent beaucoup plus en puissance. Mais il fallait désormais se passer des services de Mbayang Sow et Nguénar Ndiaye, toutes deux sorties sur civière. Deux contre-temps qui n’ont pas empêché au Sénégal d’avoir plusieurs autres opportunités pour tripler la mise. Mais le score en restera là. Le Sénégal l’emporte et prend la tête du Groupe A devant le Maroc. Prochain rendez-vous mardi face au Burkina Faso.

SOURCEWiwsport
Previous articleLa prochaine CAN 2023 en Côte-d’Ivoire finalement « reportée » en 2024 janvier/février
Next articleGalatasaray : Ça ne sent pas bon pour Mbaye Diagne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here