A un mois de la Can 2021, Aliou Cissé se fait des soucis sur le plan offensif, avec le forfait de Krépin Diatta et l’incertitude qui plane sur la participation de Ismaïla Sarr. Du coup, le sélectionneur national pourrait être obligé de décrocher un ou deux autres attaquants. Ou à défaut, relooker son système de jeu préférentiel, le 4-2-3-1.

Pour donner un peu plus de stabilité à son équipe, Aliou Cissé a surtout misé sur des renforts défensifs. C’est ainsi que Fodé Ballo-Touré, Abdou Diallo et Bouna Sarr ont été invités dans la Tanière.
Au milieu du terrain, le sélectionneur national, soucieux de donner des garanties au niveau de la récupération, a aussi réussi à décrocher Nampalys Mendy et tout récemment Pape Guèye. Par contre sur le plan offensif, il n’y avait pas urgence pour Aliou Cissé qui a de la matière, avec les Sadio Mané, Krépin Diatta, Ismaïla Sarr…

Aliou Cissé bien loti en défense et à la récupération

Mais aujourd’hui, et en vue de la Can 2021 qui débute dans un mois au Cameroun, le coach des Lions va devoir réfléchir sur d’éventuels renforts, cette fois-ci offensifs, suite au forfait de Krépin Diatta et par rapport à l’incertitude qui plane sur la participation de Ismaïla Sarr aux joutes du Cameroun.

En effet, même si le délai est très court (un mois) par rapport au rendez-vous camerounais, Aliou Cissé devrait tenter le coup. L’arrivée d’un ou de deux attaquants-ailiers, avec un profil bien défini (vitesse, explosivité), pourrait être tout bénef’.

Pas de problème d’attaquants axiaux, mais il y a urgence sur les flancs

Si en pointe, le coach des Lions peut se frotter les mains car ayant sous la main assez d’attaquants axiaux (Famara Diédhiou, Habib Diallo, Boulaye Dia et Bamba Dieng), par contre sur les flancs, il pourrait être confronté à un cas d’urgence avec l’absence de Krépin Diatta et surtout si l’indisponibilité de Ismaïla Sarr se prolongeait.

Avec l’apport encore timide sur les côtés de Diao Baldé Keïta et du «polyvalent» Bamba Dieng, le sélectionneur est donc obligé de regarder ailleurs.

L’alternative d’une attaque à deux têtes

Là est la grande question si on sait que Aliou Cissé, bousculé par le temps, n’a pas assez de marge de manœuvre et de garantie pour trouver l’oiseau rare. Mais il a sûrement des noms en tête s’il décidait d’aller en chasse pour la dernière «surprise» de sa liste.

A défaut de trouver des solutions sur les côtés, le sélectionneur pourrait revoir son système préférentiel, le 4-2-3-1, en relookant son organisation offensive par le choix d’une attaque à deux têtes (4-4-2). Une manière de mettre à profit sa brochette d’attaquants axiaux.
A Cissé de jouer !

 

SourceLequotidien
Article précédentSerie A- Kalidou Koulibaly sort sur blessure
Article suivantNaples- Kalidou Koulibaly out un mois ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here