SUEZ, EGYPT - JUNE 24: MOUSSA MAREGA celebrates scoring Mali's second goal during the 2019 Africa Cup of Nations Group E match between Mali and Mauritania at Suez Stadium on June 24, 2019 in Suez, Egypt. (Photo by Visionhaus)

Nettement supérieur à la Mauritanie, qui a vécu un premier match très difficile à ce niveau, le Mali a déroulé 4-1 pour remporter ce derby ouest-africain et signer le premier gros carton de la CAN 2019 ce lundi à Suez.

La Mauritanie disputait le premier match de son histoire à la CAN ce lundi à Suez et le Mali a transformé cette découverte en cauchemar… Plusieurs crans au-dessus malgré un arbitrage très défavorable, les Aigles se sont imposés 4-1 grâce notamment à trois superbes buts. Ce large succès leur permet de se hisser seul en tête du groupe E devant la Tunisie et l’Angola qui se sont neutralisés un peu plus tôt (1-1).

Le début de partie était pourtant à l’avantage des hommes de Corentin Martins, pas du tout timorés pour leur première à ce niveau. Mais le match peinait à décoller et les deux équipes proposaient un spectacle assez faible. Peu à peu, les Maliens se faisaient toutefois de plus en plus pressants même s’ils devaient dans un premier temps se heurter aux décisions défavorables de l’arbitre congolais Jean-Jacques Ngambo, qui leur refusait plusieurs corners valables et sans doute un ou deux possibles penalties, ce qui agaçait évidemment beaucoup les poulains de Mohamed Magassouba.

Abdoulaye Diaby régale !

Avec un centre de Marega sur lequel Bakary N’Diaye frôlait le but contre son camp, le danger se rapprochait des cages mauritaniennes gardées par Souleimane Diallo, ensuite auteur d’une sortie décisive devant Marega. La délivrance venait finalement du capitaine malien, Abdoulaye Diaby, qui prenait les choses en main en décochant un missile dans la lucarne au terme d’un superbe numéro (1-0, 37e). Quel régal !

Les Maliens déroulent

Dans la foulée, les Aigles faisaient le break lorsque Diallo repoussait une frappe de Marega sur Adama Noss Traoré, sur lequel il était obligé de faire faute pour concéder un penalty logique transformé en force par Marega (2-0, 45e sp). Au retour des vestiaires, Adama Noss Traoré enterrait définitivement les espoirs mauritaniens d’un nouveau joli but de l’extérieur de la surface (3-0, 55e). Tout près du KO à plusieurs reprises, les Mourabitounes profitaient toutefois de de la fébrilité du gardien malien, Djigui Diarra, pour se montrer dangereux et Fofana provoquait finalement un penalty face à Diakité. Quelques minutes après avoir frôlé l’expulsion pour un très vilain tacle sur Diaby, El Hacen El Id le transformait en prenant Diarra à contre-pied pour inscrire le premier but dans l’histoire de son pays à la CAN (3-1, 72e sp).

Mais le mince espoir était de courte durée puisqu’Adama Traoré (entré à la place de son homonyme Adama Noss Traoré) frappait sur un nouveau but venu d’ailleurs (4-1, 74e). Les Maliens régalaient décidément ce soir ! Sans une faute désespérée de Diallo (qui aurait dû être expulsé) sur Marega, l’addition aurait pu être plus lourde en faveur des Aigles qui tenteront de confirmer vendredi contre la Tunisie. De son côté, la Mauritanie va devoir s’en remettre avant de défier l’Angola samedi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here