PARTAGER

C’est sans rancune aucune que Stéphane Badji, pas appelé en Équipe nationale depuis 2015, parle des chances des «Lions» à la CAN 2017. Le sociétaire de Anderlecht (Belgique), en vacances pour quelques jours à Ziguinchor, s’est prononcé sur la CAN, avant de s’envoler pour Dakar, avant de rejoindre  la Belgique. 

[themoneytizer id=”9390-28″]

 

Oublié par Aliou Cissé depuis un an, Stéphane Badji s’est résigné à enfiler le maillot de supporter de l’Équipe nationale du Sénégal en route pour la CAN Gabon 2017 (14 janvier au 5 février).  «Je suis derrière l’Équipe nationale qui, aujourd’hui, a besoin du soutien de tous les Sénégalais. Cette coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017 ne sera pas facile pour Cheikhou Kouyaté et Cie, mais ils en sont conscients», a confié Stéph’ Badji, avant de prendre l’avion pour Dakar et pour la Belgique. Dans son manteau de connaisseur de la CAN qu’il a jouée en 2015, sous le magistère de Alain Giresse, l’ex-capitaine du Casa livre une analyse éclairée : «Les lions du Sénégal sont très attendus et c’est à eux de prouver ce qu’ils sont capables de faire pour donner du plaisir à tous les Sénégalais. Je crois d’ailleurs que cette coupe d’Afrique n’est pas pour l’équipe favorite sur le papier, mais plutôt pour celle qui a le plus travaillé et qui sera mieux concentrée. J’ose espérer que ce sera le cas pour les poulains d’Aliou Cissé. Surtout que le Sénégal partage la poule avec des équipes, comme l’Algérie et la Tunisie, très difficiles à jouer. Ça sera certes compliqué, mais les gars ont les moyens et ressources pour s’en sortir. Les gars font actuellement du bon boulot et c’est le moment de confirmer. Je suis très confiant.» Même s’il se permettra un conseil : «Les Lions n’ont pas le droit de s’enflammer, même s’ils parvenaient à gagner leur premier match. Cette équipe a du culot et peut aller très loin.»

Naturellement, Stéphane Badji n’a pas éludé son avenir en Équipe nationale. «Si Aliou Cissé m’appelle, je n’hésiterai. Je suis toujours là. Je fais mes matchs et reste à l’écoute, étant convaincu que si je continue à faire de bons matchs avec Anderlecht, je reviendrai. Ça ne sert à rien de critiquer les choix du coach. On n’a pas besoin de ça», a laissé entendre Stéph qui plaide l’union des cœurs pour le triomphe du Sénégal à cette CAN 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here