PARTAGER

Entre sa première sélection, le 5 septembre 2015 à Windhoek, face à la Namibie (victoire 2-0) et aujourd’hui, Kalidou Koulibaly a vu les évènements défiler à la vitesse de la lumière. Très vite, il s’est imposé en leader de la défense des «Lions», autant qu’il rayonne au sein de celle de Naples. Suffisant pour se voir sur la liste des 30 joueurs désignés par la Caf pour le trophée du Meilleur footballeur africain de l’année, équivalent du Ballon d’Or sur le continent. Une consécration que l’intéressé place au rang d’accessoires, à quelques mois du démarrage de la Can Gabon 2017.

Tirage au sort de la prochaine Can

«J’espère qu’on fera bonne figure. On fera tout pour cela. On sait que le Sénégal sera attendu, mais nous serons là. On a travaillé dur pour y être, on va tout faire pour aller le plus loin possible dans cette Can et prouver au peuple sénégalais qu’il peut avoir confiance en nous et qu’il peut nous soutenir à fond. On ne doit avoir peur de personne. On doit être prêt à affronter toutes les équipes.»

Trophée du Meilleur footballeur africain de l’année

«Ça fait vraiment plaisir. En tant que joueur, on travaille aussi pour avoir cette reconnaissance. Après, c’est une récompense individuelle et moi, je préfère plutôt les récompenses collectives. Mais je suis quand même content de voir que les gens apprécient les efforts que je suis en train de faire pour progresser tous les jours et représenter le Sénégal sur le terrain.  Mais les performances passent par-là. Ça ne changera rien en moi. Je suis toujours la même personne, normale, humble, qui cherche à progresser. Je pense aussi que personne ne va me regarder différemment. J’essaie de rester le même et je ne veux pas que les gens me regardent d’un autre œil non plus. Je m’efforce juste de progresser et de montrer que j’ai le niveau international.»

Les chances de gagner le trophée

«C’est vrai que je ne m’y attendais pas du tout. Généralement, on voit plus souvent les joueurs plutôt offensifs, les attaquants, les milieux de terrain, ceux qui font rêver un peu plus les supporters. En tant que défenseur, je ne m’y attendais pas. Ça me fait très plaisir et ça me pousse à travailler encore plus. Personnellement, les objectifs individuels, c’est secondaire pour moi. Le plus important, ce sont les objectifs collectifs. Je préfère gagner des trophées avec ma Nation, le Sénégal, et avec mon club plutôt que les trophées individuels. Pour moi, c’est déjà quelque chose de positif de faire partie des trente meilleurs. Personne ne s’attendait à ma nomination. Aujourd’hui, un joueur comme Sadio (Mané) a toutes les chances de finir parmi les trois meilleurs africains. C’est un super joueur que j’ai la chance de côtoyer en sélection et je le connais depuis très longtemps, quand on a été formé ensemble au Fc Metz. J’espère de tout cœur qu’il va remporter ce trophée, il le mérite.»

Difficultés à Naples

«En ce moment, c’est un peu difficile. Les adversaires ont un peu compris notre jeu. On commence à être attendu par toutes les équipes. Le week-end dernier, on a perdu, c’était un match un peu difficile, avec des joueurs qui revenaient de sélection, certains sont rentrés un peu tardivement. La préparation a été difficile. Mais bon, je ne m’inquiète pas pour nous. Je sais qu’on a une grande équipe et on réagira très rapidement.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here