PARTAGER

Sa participation à la Coupe d’Afrique des nations au Gabon marque le début d’une nouvelle ère pour l’équipe du Sénégal, deux ans après la désillusion vécue à la Can 2015.

C’est un nouveau cycle qui s’ouvre pour les hommes d’Aliou Cissé, qui vont retrouver la plus prestigieuse compétition continentale, dans un peu moins de deux semaines contre la Tunisie, un adversaire qu’ils n’ont jamais battu en Coupe d’Afrique. Du coup, pour cette nouvelle rentrée, les Lions qui ont connu quelques changements depuis la déconvenue de Mongomo, auront à cœur de passer la première étape.

[themoneytizer id=”9390-28″]

 

Un statut de première nation africaine à étrenner

Après deux Can décevantes, l’équipe du Sénégal s’est remise dans le droit chemin. Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017 ont tout métamorphosé. Une image redorée, un rang retrouvé avec une première place africaine au classement FIFA. La génération Sadio Mané, à défaut d’avoir imité celles de Diouf et Henri, a marqué les esprits. Avec un parcours sans faute en éliminatoires. Il convient désormais, d’assumer ce statut de premier pays en Afrique qui ne manque pas de talents dans son effectif.

Des expérimentés et du sang neuf

Si le sélectionneur national s’est passé des services de Lamine Sané, Salif Sané, Papy Djilobodji, Younouss Sankharé, Baye Oumar Niasse…il a conservé un gros noyau de joueurs présents à la dernière Can. Il s’agit de Zargo Touré, Lamine Gassama, Kara Mbodj, Cheikh Mbengue, Cheikhou Kouyaté, Pape Kouly Diop, Gana Gueye, Sadio Mané, Mame Biram Diouf, Moussa Sow, Henri Saivet et Moussa Konaté.

En revanche, onze des vingt-trois appelés pour cette campagne n’ont pas participé à la dernière compétition. Parmi eux, les trois portiers Abdoulaye Diallo, Khadim Ndiaye et Pape Seydou Ndiaye, le défenseur central Kalidou Coulibaly et les attaquants Diao Baldé Keita et Famara Diédhiou.

Le constat est que l’entraîneur a misé sur le rajeunissement et l’avenir d’autant que la Coupe du monde 2018 c’est dans un an. Reste maintenant à savoir si ce groupe relèvera le défi lors de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations. Cela passe d’abord par une entrée réussie contre la Tunisie le 15 janvier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here